Lola Dewaere (Astrid et Raphaëlle) : "Je voudrais faire des trucs dangereux qui me sortent de ma zone de confort"

La saison 2 de "Astrid et Raphaëlle" a démarré sur La Une. Portée par le duo Lola Dewaere et Sara Mortensen, cette création d'Alexandre de Seguins et Laurent Burtin va un cran plus loin cette saison en explorant davantage le passé de ses personnages principaux. Convaincante dans le rôle de la commandante Raphaëlle Coste, Lola Dewaere nous en dit plus sur cette nouvelle saison inédite.

Comment expliquez-vous le succès d’Astrid et Raphaëlle dans le paysage déjà bien chargé des séries policières ?

Lola Dewaere : Avant qu’elle ne soit diffusée, personne ne misait sur la série. Or, c’est bien plus qu’une série policière. Ça raconte d’abord une amitié entre deux personnes totalement différentes, en alliant tragique et comédie. Je ne regarde pas énormément la télé, mais je n’ai jamais vu dans une série française un autiste faire des crises d’angoisse. C’est aussi très physique : Astrid est un grand clou blond et moi j’ai des formes. Ces physiques-là, on ne les voit pas à la télévision, alors que ça marche vachement bien. L’écriture est vraiment centrée sur l’amitié entre une autiste Asperger et une neurotypique. Dans cette saison 2, les enquêtes ont pris un peu plus d’importance, mais on a rappelé à l’ordre la chaîne pour lui dire que ce que les gens veulent voir à l’écran, c’est la relation entre les deux personnages. C’est ce qui fait la singularité d'Astrid et Raphaëlle.

>> Découvrez la première partie de cette interview juste ici !

2 images
Lola Dewaere et Mathieu Delarive dans la saison 2 d'Astrid et Raphaëlle. © PATRICK FOUQUE

C’est Frédéric Berthe (Pour Sarah, Balthazar…) qui a tourné les épisodes 1 à 4 et Eric Leroux (Nina, Cassandre…) qui s'est chargé des épisodes 5 à 8. Qu’est ce qu’un changement de réalisateur implique pour vous, en tant qu’actrice ?

On avait déjà travaillé avec Frédéric lors de la saison 1. Avec Eric Leroux, la deuxième partie de cette saison va être surprenante ! J’ai adoré travailler avec lui, mais attention, ça déménage ! Le premier jour avec lui, on a tous tremblé des genoux. Il filme en Steadicam tout le temps, j’ai eu très peur. Et une semaine après, je suis tombée amoureuse de ce réalisateur. Il est génial et efficace.

Ces dernières années, on vous a beaucoup vu dans des séries policières, à l’exception de La Dernière Vague. Qu’est-ce qui vous plaît dans ce genre ? Dans quel autre type de série aimeriez-vous jouer ?

Je ne suis pas du tout fan du genre policier, c’est plutôt ce que le personnage va raconter qui m’intéresse. Au contraire, je trouve qu’on voit beaucoup trop de flics à la télévision ! On en a clairement marre des séries policières. Raphaëlle n’est pas seulement flic, elle est aussi une mère à qui on a retiré son enfant. Il y a plein de choses à jouer. J’aimerais un jour jouer un truc hyper littéraire, un rôle de femme enragée… Une fiction d’époque aussi. Je voudrais faire des trucs dangereux qui me sortent de ma zone de confort. Jouer Astrid par exemple, c’est un cadeau pour une actrice. Si j’avais eu le talent de Sarah, j’aurais adoré faire ça.

Astrid et Raphaëlle, saison 2 inédite sur La Une. Épisodes 3 et 4 à voir dimanche 18 avril dès 20h50. Les deux premiers épisodes sont disponibles en replay gratuitement sur Auvio.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK