Lola Dewaere (Astrid et Raphaëlle) : "Cette série m’aide à détecter des choses que je trouvais bizarres avant"

Dans Astrid et Raphaëlle, elle joue une flic borderline qui collabore avec une autiste Asperger (Sara Mortensen). Lola Dewaere nous en dit plus sur la saison 2 qui débarque le 11 avril à 20h55 sur La Une et en replay sur Auvio.

Il n’aura fallu que 8 épisodes pour convaincre sa chaîne d’origine, France 2, de renouveler Astrid et Raphaëlle pour une deuxième saison. Cette série créée par Alexandre de Seguins et Laurent Burtin raconte les aventures de Astrid et Raphaëlle, une archiviste autiste Asperger (Sara Mortensen) et une Commandante de police intuitive et bordélique (Lola Dewaere). Révélée par le film Mince alors !, cette dernière a ensuite enchaîné les rôles sur le petit écran. On l'a notamment vue dans Le tueur du lac, La Dernière Vague et Peur sur le lac. Depuis 2019, elle tient le rôle de Raphaëlle dans la série Astrid et Raphaëlle

3 images
Sara Mortensen et Lola Dewaere pour la saison 2 de "Astrid et Raphaëlle" © PATRICK FOUQUE

Que nous réserve cette deuxième saison ?  

Lola Dewaere : Beaucoup d’évolutions inattendues ! La plupart des gens sont convaincus que les autistes Asperger n’évoluent pas, alors que c’est faux. Dans cette saison, Astrid va évoluer sur le plan affectif, mais évidemment tout en finesse pour respecter le prisme de l’autisme. Elle qui ne me regardait jamais dans les yeux en saison 1, va échanger avec mon personnage des regard assez subtils. À l’inverse, Raphaëlle va développer quelques comportements autistes. Comme des copines qui trainent ensemble tout le temps, elles vont se piquer des choses.

Certains décrivent la série comme une sorte de remix de Sherlock au féminin. Que pensez-vous de cette comparaison ?

Même si je vois ce qu’ils veulent dire, on n’arrive pas à la cheville de Sherlock. Forcément, j’adore cette série, mais on n’est pas à ce niveau. Pour l’anecdote, dans Sherlock, quand le personnage interprété par Benedict Cumberbatch réfléchit, il y a des équations qui s’affichent en l’air. On voulait aussi le faire pour Astrid, mais c’est une technique de post-production trop onéreuse en France.

Même si votre personnage n’est pas directement concerné, est-ce que jouer dans cette série a changé votre vision de l’autisme ?

Oui bien sûr, et c’est le cas de tous les neurotypiques qui passent sur cette série. Je me suis aussi rendu compte que j’avais deux amis autistes Asperger qui ne me l’avaient jamais dit. Ce sont des personnes dont on disait : "ah ils sont artistes, ils sont un peu bizarres". Le prisme autistique est tellement gigantesque. J’ai appris à détecter ça plus précisément en fréquentant des autistes sur le plateau. Cette série m’aide à détecter des choses que je trouvais bizarres et loufoques avant.  

Découvrez la suite de cette interview la semaine prochaine !

Astrid et Raphaëlle, saison 2, nouveaux épisodes inédits dès le 11 avril à 20h55 sur La Une et en replay pendant 7 jours sur Auvio.

3 images
Sara Mortensen et Lola Dewaere dans "Astrid et Raphaëlle" © PATRICK FOUQUE
Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK