RTBF .be

Livrés à domicile, la joute du lundi 16 avril 2018 - RTBF Livres a domicile

Livrés à domicile, la joute du lundi 16 avril 2018

  • La joute et ses six bouquins pour une évasion romanesque.

    Nos chroniqueurs se sont coupés en quatre pour vous dégoter des titres qui méritent le détour. Une seule bande dessinée mais beaucoup de romans. Rassurez-vous, il y en a pour tous les goûts !  Du roman historique raconté comme un polar, deux romans d’amour (l’un sur le désir masculin et l’autre sur le couple au quotidien), un roman noir sur la descente aux enfers d’un père et un roman d’autiste incroyable entre autobiographie et fiction. Bonne pioche !

    « La note américaine » de David Grann – Ed Globe

    « La note américaine » de David Grann – Ed Globe

    « La note américaine » de David Grann – Ed Globe - © Tous droits réservés

    L'histoire vraie, trouble et tortueuse d'une série de meurtres qui comptent parmi les plus mystérieux et les plus monstrueux de l'Histoire des Etats-Unis. Dans les années 1920, les hommes les plus riches au monde étaient Amérindiens, et appartenaient à la tribu des Osages. Une fois le pétrole découvert sous leurs terres, dans l'Oklahoma, ils se sont mis à rouler dans des automobiles conduites par des chauffeurs, se sont fait construire de belles demeures et ont envoyé leurs enfants étudier en Europe. Puis, un par un, les Osages ont commencé à disparaître dans d'étranges circonstances. Dans ce Wild West où se croisaient desperados et magnats du pétrole, ceux qui osaient enquêter sur cette tuerie étaient assassinés à leur tour... Le nombre de morts ne cessant d'augmenter, le FBI se saisit de l'affaire, et perça les mystères d'une gigantesque conspiration, mettant au jour une série de crimes aussi choquante qu'effrayante. Fondé sur des années de recherche, La Note américaine est un chef-d'oeuvre de narrative nonfiction : David Grann mène l'enquête, et chacune de ses découvertes amène son lot de surprises sinistres, de rebondissements et de secrets lourds à porter. Un livre percutant, d'une grande puissance, qui constitue un témoignage littéraire bouleversant.

    "Appelle-moi par ton nom" d'André Aciman - Ed Grasset

    "Appelle-moi par ton nom" d'André Aciman chez Grasset

    "Appelle-moi par ton nom" d'André Aciman chez Grasset - © Tous droits réservés

    Elio Perlman se souvient de l’été de ses 17 ans, à la fin des années quatre-vingt. Comme tous les ans, ses parents accueillent dans leur maison sur la côte italienne un jeune universitaire censé assister le père d’Elio, éminent professeur de littérature. Cette année l’invité sera Oliver, dont le charme et l’intelligence sautent aux yeux de tous. Au fil des jours qui passent au bord de la piscine, sur le court de tennis et à table où l’on se laisse aller à des joutes verbales enflammées, Elio se sent de plus en plus attiré par Oliver, tout en séduisant Marzia, la voisine. L’adolescent et le jeune professeur de philosophie s’apprivoisent et se fuient tour à tour, puis la confusion cède la place au désir et à la passion. Quand l’été se termine, Oliver repart aux États-Unis, et le père d’Elio lui fait savoir qu’il est loin de désapprouver cette relation singulière…Quinze ans plus tard, Elio rend visite à Oliver en Nouvelle-Angleterre. Il est nerveux à l’idée de rencontrer la femme et les enfants de ce dernier, mais les deux hommes comprennent finalement que la mémoire transforme tout, même l’histoire d’un premier grand amour. Quelques années plus tard, ils se rendent ensemble à la maison en Italie où ils se sont aimés et évoquent la mémoire du père d’Elio, décédé depuis.

    «Rouge de soi » de Babouillec – Ed Rivages

    «Rouge de soi » de Babouillec – Ed Rivages

    «Rouge de soi » de Babouillec – Ed Rivages - © Tous droits réservés

    Je m’appelle Éloïse Othello. Je cours contre l’idée de la perte de l’identité individuelle au bénéfice de l’identité collective. En clair, être soi-même et non une identité manufacturée dans la chaîne de l’identité sociale. Babouillec, époustouflante auteure autiste n’ayant jamais appris, selon ses propres mots, " à lire, à écrire, à parler ",  parvient à composer ses textes à l’aide de lettres en carton disposées sur une feuille blanche. Dans ce premier roman, elle nous entraîne hors des sentiers battus de l’autofiction pour nous livrer une véritable leçon de courage et d’indépendance.

     

     

    « Jake » de Bryan Reardon - Ed Gallimard/Série Noire

     « Jake » de Bryan Reardon - Ed Gallimard/Série Noire

    « Jake » de Bryan Reardon - Ed Gallimard/Série Noire - © Tous droits réservés

    Simon Connolly est l'heureux père de deux enfants, Jake et Laney. Sa situation d'homme au foyer est pour le moins originale et Simon n'est pas toujours très à l'aise dans ce rôle. Mais, cahin-caha, la famille coule des jours paisibles... Jusqu'au matin où Doug Martin-Klein, un gamin insociable dont Jake est le seul copain, tire sur plusieurs camarades de classe avant de se donner la mort. Les survivants et les blessés sont peu à peu évacués, mais Jake est introuvable. Et très vite soupçonné d'être le complice de Doug. Commence alors pour Simon une véritable descente aux enfers. Comment une chose pareille a-t-elle pu arriver ? Comment a-t-il pu ne rien entrevoir du drame qui se profilait ? Jake est-il coupable ? Où est-il passé ?

    "Ma grande" de Claire Castillon - Ed Gallimard

    "Ma grande" de Claire Castillon - Ed Gallimard

    "Ma grande" de Claire Castillon - Ed Gallimard - © Tous droits réservés

    "La vérité, c'est : je t'ai tuée et c'est tout. J'ai sans doute pas raison. Je regrette rien, et c'est mal". Ils se sont rencontrés à la piscine. Ils se sont aimés pas longtemps. Ils se sont acheté une maison. Il n'a jamais cessé de subir et malgré tout un enfant est né. Il n'était pas vraiment un homme battu : pas de bleus, rien de visible. Et pourtant des coups il y en a eu. Alors on se demande pourquoi il est resté.

    « Septième étage » de Asa Grennvall– Ed L’Agrume

    « Septième étage » de Asa Grennvall– Ed L’Agrume

    « Septième étage » de Asa Grennvall– Ed L’Agrume - © Tous droits réservés

    La fragile Asa rencontre le charismatique Nils à l'école des beaux-arts. Ils s'aiment. Mais l'idylle se transforme lentement en une longue descente aux enfers. Une histoire de violence conjugale, radicale et essentielle.

    La joute de l'émission avec Francis Tabouret

    Voir
  • La joute de l'émission avec Francis Tabouret

    • Cliquez pour visionner

      La joute de l'émission avec Francis Tabouret

Direct Vidéo

Les articles de RTBF TV

Plus d'articles