RTBF .be

Livrés à domicile, la joute du lundi 14 mai 2018 - RTBF Livres a domicile

Livrés à domicile, la joute du lundi 14 mai 2018

  • La joute et ses six titres pour voyager entre les lignes aux quatre coins du globe.

    L’Afrique, la Papouasie, l’Algérie ou encore la Colombie. Les latitudes se suivent et ne se ressemblent pas, tout comme la facture des livres que vous proposent nos chroniqueurs entre polar, thriller, roman policier, roman journalistique et roman d’aventures. Cumulées aux recommandations orales de vos serviteurs, ces quatrièmes de couverture devraient aiguiller vos prochaines lectures.

    "Le Suspendu de Conakry" de Jean-Christophe Rufin - Ed.Flammarion

     "Le Suspendu de Conakry" de Jean-Christophe Rufin - Flammarion

    "Le Suspendu de Conakry" de Jean-Christophe Rufin - Flammarion - © Tous droits réservés

    Comment cet Aurel Timescu peut-il être Consul de France ? Avec son accent roumain, sa dégaine des années trente et son passé de pianiste de bar, il n a pourtant rien à faire au Quai d Orsay. Il végète d ailleurs dans des postes subalternes. Cette fois, il est en Guinée, lui qui ne supporte pas la chaleur. Il prend son mal en patience, transpire, boit du tokay et compose des opéras... Quand, tout à coup, survient la seule chose au monde qui puisse encore le passionner : un crime inexpliqué. Suspendu, ce plaisancier blanc ? À quoi ? Au mât de son voilier, d accord. Mais avant ? Suspendu à des événements mystérieux. À une preuve d amour qui n arrive pas. À un rêve héroïque venu de très loin... En tout cas, il est mort. Son assassinat resterait impuni si Aurel n avait pas trouvé là l occasion de livrer enfin son grand combat. Contre l injustice. Avec tout son talent d écrivain (Rouge Brésil, prix Goncourt 2001, Le Collier rouge, Immortelle randonnée...) et son expérience de diplomate (comme ambassadeur de France au Sénégal), Jean-Christophe Rufin donne vie à Aurel et nous le présente dans une première histoire. Ne nous y trompons pas : suivre cet anti-héros au charme désuet est un plaisir de lecture mais aussi un moyen de découvrir les secrets les mieux gardés de la vie internationale.

    "Le Salon de beauté" de Melba Escobar - Ed. Denoël

    "Le Salon de beauté" de Melba Escobar, Ed. Denoël

    "Le Salon de beauté" de Melba Escobar, Ed. Denoël - © Tous droits réservés

    La Maison de la Beauté est un luxueux institut de la Zona Rosa, l’un des quartiers animés de Bogotá, et Karen l’une de ses esthéticiennes les plus prisées. Mais son rôle dépasse largement l’art de la manucure et de la cire chaude. Ses clientes lui confient leurs secrets les plus intimes. Un petit massage avant l’épilation… et Karen apprend tout sur leurs implants mammaires, leurs week-ends à Miami, leurs divorces ou leurs amourettes. Un après-midi pluvieux, une adolescente entre dans le salon – en uniforme d’écolière et sentant très fort l’alcool : Sabrina doit être impeccable pour une occasion très particulière. Le lendemain elle est retrouvée morte. Karen est la dernière personne à l’avoir vue vivante. Qui Sabrina a-t-elle rejoint ce soir-là? Que se sont confié les deux jeunes femmes lors de ce dernier rendez-vous?

     

    "Samouraïs dans la brousse" de Guillaume Jan - Ed Paulsen

    "Samouraïs dans la brousse" de Guillaume Jan - Ed Paulsen

    "Samouraïs dans la brousse" de Guillaume Jan - Ed Paulsen - © Tous droits réservés

    Automne 1973. Le Japonais Takayoshi Kano s'enfonce dans la forêt congolaise, à la recherche de bonobos. Il y retournera chaque année et deviendra un éminent spécialiste de ces grands singes menacés de disparition. Parti en funambule sur les traces de ce héros énigmatique, Guillaume Jan en rapporte un récit ébouriffant, qui explore les liens entre le Japon et le Zaïre des années 1970, entre les origines de l'humanité et un village isolé de l'actuelle République démocratique du Congo.

    "Tu dormiras quand tu seras mort" de François Muratet- Ed Joëlle Losfeld

     "Tu dormiras quand tu seras mort" de François Muratet- Ed Joëlle Losfeld

    "Tu dormiras quand tu seras mort" de François Muratet- Ed Joëlle Losfeld - © Tous droits réservés

    1960 : André Leguidel est un jeune officier promis, en raison de sa formation linguistique, à un travail peu excitant en Allemagne dans les bureaux du renseignement militaire. Contre toute attente, il se voit envoyé en Algérie en tant que simple soldat pour confirmer la fidélité à la France du chef de section de son commando de chasse, Mohamed Guellab. Ce dernier, d'origine musulmane, est en effet suspecté d'avoir tué l'officier français qui l'avait remplacé et d'être en passe de rejoindre les rebelles avec sa section et ses armes. C'est donc comme espion déguisé en radio qu'André Leguidel part au combat, sans trop savoir où il met les pieds. Il se retrouve sous les ordres d'un homme qui se révèle un guerrier infatigable, doué d'une autorité naturelle, admiré de ses hommes mais inspirant de la défiance à ses supérieurs. La traque engagée par l'armée française d'un détachement du FLN à travers le djebel se trouve ainsi doublée d'une enquête qui expose les enjeux politiques de la guerre. La guerre du Vietnam a inspiré des films comme Platoon, Apocalypse Now et Full Metal Jacket. François Muratet propose pour sa part un texte aussi haletant que bien documenté sur la guerre d'Algérie, en mettant l'accent sur ce qu'elle a réellement été : une guerre civile dans laquelle les concepts de défaite et de victoire finissent par perdre leur sens.

    "Timika – western papou" de Nicolas Rouillé - Ed Anacharsis

    "Timika – western papou" de Nicolas Rouillé - Ed Anacharsis

    "Timika – western papou" de Nicolas Rouillé - Ed Anacharsis - © Tous droits réservés

    Lorsque pak Sutrisno débarque de sa Java natale dans la ville minière de Timika en Papouasie occidentale, il ignore dans quel monde il vient de poser le pied. En quête de fortune comme des milliers d’autres migrants dans ce far west indonésien, il va vite déchanter. Dans les montagnes de l’arrière-pays, la compagnie américaine Freeport exploite la plus grande mine d’or du monde sous la protection de l’armée indonésienne. Dépossédés de leurs terres, les Papou luttent pour s’en sortir en s’adonnant à l’orpaillage dans les rejets toxiques de la mine. L’un d’eux, Alfons, fils spirituel du leader indépendantiste Kelly Kwalik, passe à l’action ; l’engrenage implacable des mondes néo-coloniaux va s’enclencher. Avec ce western politique inspiré de faits réels, Nicolas Rouillé nous fait pénétrer au cœur d’une jungle emblématique du saccage écologique et humain de la planète.

    « Le mal en soi » d'Antonio Lanzetta - Ed Bragelonne

    « Le mal en soi » d'Antonio Lanzetta - Ed Bragelonne

    « Le mal en soi » d'Antonio Lanzetta - Ed Bragelonne - © Tous droits réservés

    Automne 2016. Castellacio, petit bourg du Sud de l'Italie. Le cadavre d'une jeune fille est retrouvé pendu par les poignets avec du fil barbelé aux branches d'un saule. Sa tête décapitée gît entre les racines, ses yeux vitreux fixent Damiano Valente. Valente, c'est le Chacal, un écrivain à succès de " true crime ", hanté par le passé et condamné à traîner sa jambe brisée. Depuis trente et un an, il traque sans relâche le meurtrier de Claudia, sa meilleure amie sauvagement assassinée au cours de l'été 1985. Aidé de son ami le commissaire De Vivo, il se lance sur les traces de celui que la presse a baptisé " l'homme du saule ". Été 1985. Castellaccio, Flavio, jeune orphelin originaire de Turin, débarque chez son grand-père après la mort de sa mère. Rien n'est gagné d'avance avec cet homme bourru. En compagnie de ses nouveaux amis Stefano, Claudia, Damiano et du brave Jack, énorme chien au pelage noir, Flavio découvre l'insouciance, l'amour, la vie loin de Turin, dans la magnifique région du Cilento, à quelques coups de pédales de la mer et de la montagne. Et si le bonheur était à portée de main ? C'est oublier un peu vite que le mal n'est jamais loin... Le Mal en soi, c'est le mal qui habite le tueur en série qui sévit à Castellaccio, mais c'est aussi celui qui torture les héros, c'est le destin qui frappe et c'est cette noirceur qui palpite en chacun de nous. Le Mal en soi, c'est aussi le mal qui imprègne le village de Castellaccio depuis trente et un ans, et peut-être depuis bien plus longtemps...

    La joute

  • La joute

    • Cliquez pour visionner

      La joute

Les articles de RTBF TV

Plus d'articles