Livrés à domicile avec Azouz Begag

Thierry Bellefroid et Azouz Begag
4 images
Thierry Bellefroid et Azouz Begag - © RTBF

Au sommaire, «Mémoires au soleil», le nouveau roman autobiographique d’Azouz Begag paru chez Seuil, les coups de cœur de nos chroniqueurs et une pléiade de bouquins tous aussi captivants les uns que les autres.

Cette semaine, Livrés à domicile est à Ixelles chez Toufik Cherifi, anthropologue et professeur d’Histoire et de Philosophie à la ville de Bruxelles. Il présente non seulement son livre fondateur, La Méthode – La Nature de la nature d’Edgar Morin (Ed. Point), un plaidoyer pour penser la complexité du monde à travers toutes les disciplines des sciences humaines mais aussi son dernier coup de cœur, Voyage en Misarchie d’Emmanuel Dockes (Ed. Du Détour) repensant la société à l’ombre du pouvoir étatique.

Notre lecteur recevra l’écrivain français d’origine algérienne, Azouz Begag pour la parution de Mémoires au soleil (Ed. Seuil). Cet ancien sociologue et chercheur au CNRS, ex-Ministre français de l’Egalité des chances entre 2005 et 2007, auteur d’une cinquantaine d’essais, livres Jeunesse et romans confondus nous offre un opus autobiographique et initiatique poignant questionnant l’identité, la mémoire et les racines qui n’est autre qu’un vibrant hommage à ses parents. Ne manquez pas cette rencontre au diapason entre Toufik et Azouz. Il s’en dégage une profusion d’émotions !

Michel Dufranne nous emmène du côté de la science-fiction, en dystopie plus précisément, avec Amatka  de la suédoise Karin Tidbeck (Ed. La Volte) avant de pointer l’effervescence numérique du moment, les AudioLivres qui rejoignent dorénavant la liste référentielle des best-sellers publiés sur le fameux site du New York Times. Autant dire une révolution !

Côté BD, Thierry Bellefroid a épinglé pour vous Dans les eaux glacées du calcul égoïste de Luca Elbetta et Lancelot Hamelin (Ed.Glénat). Mélangeant art et politique, cette petite merveille au dessin hyper réaliste met en scène, Salvator Dali et Jean Cocteau et Luis Buñuel à l’aube de la création du premier film du cinéaste iconoclaste catalan, L’Age d’or dans les années 20. En y introduisant un sombre personnage fictif, Elbetta et Hamelin évoquent les germes de L’Action Française, milice nauséabonde augurant le collaborationnisme.

Marie Vancutsem, elle, nous plonge dans le quotidien de deux pré-adolescentes découvrant leur potentiel sexuel sur fond de misère sociale industrielle. C’est le bien nommé D'acier de Silvia Avallone paru en poche chez J'ai Lu. Marie a également imposé à nos chroniqueurs et à notre lecteur Toufik, Casting sauvage de Hubert Haddad (Ed. Zulma) autour duquel tous débattront et dont vous connaîtrez la teneur lundi soir...

Et pour finir,  c’est la joute. Six titres mis en compétition recensés dans un article spécifique. Quelques pépites qui feront peut-être l’objet de vos prochaines évasions littéraires.

Rendez-vous ce lundi à 22h50 sur La Deux et quand bon vous semble sur RTBF Auvio.