Les séries israéliennes : une source d’inspiration pour les scénaristes

À l’occasion du final de "Un homme d’honneur" (jeudi 1er avril sur La Une et Auvio), remake français de la série "Kvodo", on se penche sur ces séries israéliennes qui s’exportent à l’international.

Le dénouement est proche… Richard arrivera-t-il à protéger son fils Lucas du puissant réseau mafieux dominé depuis sa prison par Bruno Riva ? Déjà exportée aux États-Unis sous le titre Your Honor, Kvodo a désormais son remake français, Un homme d’honneur, porté par Kad Merad, Rod Paradot et Zabou Breitman, et diffusé sur La Une et Auvio depuis le 18 mars.

Ces dernières années, les séries israéliennes ont le vent en poupe, qu’il s’agisse de leurs exportations directes (False Flag, disponible gratuitement dans le Séries CornerOur Boys…) ou de leurs adaptations. Israël est ainsi devenue le troisième exportateur de contenu aux États-Unis au cours des dix dernières années, juste après le Royaume-Uni et les Pays-Bas. Retour sur ces séries connues de tous, mais nées de scénarios israéliens.

"BeTipul" : tournée internationale des psys

Énorme carton pour cette série israélienne sur un psy est sa clientèle, puisque BeTipul a été adaptée dans vingt pays. C’est dernièrement la France qui s’est emparée de cette série pour en faire sa propre version, En analyse, créée par Éric Toledano et Olivier Nakache (Intouchables, Hors normes). Composée de deux saisons, BeTipul a été diffusée pour la première fois en août 2005 sur la chaîne israélienne Hot 3. L’une de ses adaptations les plus célèbres est l’américaine In treatment, portée par le comédien Gabriel Byrne de 2008 à 2010 et dont une suite est attendue en mai avec Uzo Aduba (Orange is the new black). BeTipul est une création du scénariste star Hagai Levi à qui l'on doit aussi The Affair et Our Boys.

"Hatufim" : la grande sœur d’"Homeland"

Si Homeland est bien connue des sérievores, la série dont elle est largement inspirée l’est moins. Diffusée dès 2010 sur Channel 2, Hatufim, créée par Gideo Raff, raconte les destins croisés de trois soldats israéliens, capturés lors d'une opération au Liban puis maintenus en détention en Syrie par un groupe islamiste. Deux d’entre eux sont enfin libérés et retournent au pays après 17 ans de captivité.

En 2011, la chaîne américaine Showtime lance Homeland, adaptation à laquelle a contribué Gideon Raff lui-même. Le scénariste se confiait à Télérama en 2013 sur les coulisses de ce remake, et sur les différences et similitudes entre les deux séries : "Dans Homeland, Brody incarne la peur d’un nouveau 11 Septembre, la crainte de ne pas savoir d’où vient la menace, de ne pas connaître son visage. Il s’agit de démasquer un terroriste qui pourrait être un des nôtres. Dans Hatufim, la question qui se pose est différente : on se demande jusqu’où le gouvernement peut aller pour protéger le pays, et si justement il peut s’en prendre aux siens. Dans les deux cas, c’est une vision polémique".

"Euphoria" et … "Euphoria"

Énorme succès ayant révélé les actrices Zendaya et Hunter Schafer, Euphoria est elle aussi une adaptation, celle de la série éponyme israélienne de Ron Leshem et Daphna Levin, diffusée de 2012 à 2013. Cette dernière s'inspire de l’histoire vraie d’un adolescent, assassiné à la sortie d'une boîte de nuit. Un an après cette tragédie, Euphoria suit la vie des jeunes qui fréquentaient ce club. Produite par le rappeur Drake et diffusée sur HBO en juin 2019, son adaptation américaine a connu un succès sans précédent à l’international, réunissant plus de 5,6 millions de téléspectateurs sur la plateforme de streaming. Teen drama sans tabous et poétique, Euphoria est le deuxième plus gros succès d’HBO après l’indétrônable Game of Thrones.

Un homme d’honneur, épisodes 5 et 6 à voir le jeudi 1er Avril dès 20h30 sur La Une. En attendant, les quatre premiers épisodes de la série sont disponibles gratuitement sur Auvio.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK