"Les bronzés 4" : un scénario existe, le film sera-t-il réalisé ?

Il y a une quarantaine d’années, le premier film " les Bronzés " sortait dans les salles et faisait un carton. Aujourd’hui encore, les fans attendent la suite après le succès du 2e et 3e volet.

Mais les acteurs et réalisateurs ne sont pas certains de cette idée et, même si elle a germé a un instant T dans la tête des réalisateurs, le scénario qu’ils avaient imaginé ne verra jamais le jour.

Michel Blanc a exprimé son avis de façon tranché auprès de télé loisirs en expliquant en novembre 2020 que même si on pensait un jour faire un 4e volet, ce sera sans lui : "Les Bronzés 4, ce sera sans moi, mais je n’interdis pas aux autres de le faire". A la suite de cela, il disait en mars dernier, toujours à télé loisirs :

Aucun de nous n’a une idée qui mérite la peine pour faire un Bronzés 4. Pas simple de concevoir une bonne histoire où on aurait tous des rôles à égalité. Et puis, ça sentirait le réchauffé.

Et il n’est pas le seul à le penser, Thierry Lhermitte avait lui aussi déjà partagé sa réticence à l’idée de reprendre le rôle de Popeye au Parisien, il y a bientôt deux ans : "Ce n’est ni en projet, ni interdit. Mais ça m’étonnerait quand même beaucoup. Qu’on fasse un autre film, c’est possible, mais un autre Bronzés, ça m’étonnerait" disait-il en janvier 2020.

Le scénario imaginé pour le 4e opus

Alors que Patrice Leconte avait évoqué "les Bronzés 4 dans une maison de retraite" sur le ton de l’humour, l’équipe est restée formelle : les acteurs ne semblent pas partants pour reprendre leurs rôles. Pourtant, les scénaristes ont bien inventé un scénario, qui ne verra pourtant jamais le jour. C’est Thomas Langmann qui avait imaginé le 4e opus de la saga expliquait Patrice Leconte : "Il voulait absolument produire un quatrième volet. Il fallait inventer une histoire qui réunisse le Splendid et ce qu’on fait de mieux dans les comiques actuels. J’ai accepté, car je me disais que ça pourrait être assez marrant de faire une confrontation entre l’ancienne génération et la nouvelle".

Thomas Langmann voulait un scénario, Patrice Leconte a alors décidé de se lancer dans l’écriture. "On était payé pour inventer une histoire. Ce n’était pas un scénario complet, ni un synopsis de deux pages, mais un premier traitement sur lequel on pouvait commencer à travailler".

Dans cette nouvelle histoire, il avait imaginé un projet assez bancal de Jérôme sur son lit de mort. Il expliquait :

Il fait semblant d’être mourant, il convoque tous ses amis pour l’accompagner. Il leur dit qu’il a fondé un club de vacances et que ses jours sont comptés. Il y a derrière ça une odieuse entourloupe à la mort, évidemment : le club de vacances n’existe même pas, c’est un tracé au sol.

Un scénario qui ne verra pas le jour

Le projet tombe rapidement à l’eau explique Patrice Leconte : Je pense que ce projet n’est jamais passé entre les mains des gens du Splendid. Je ne voulais pas être le messager Interflora. Il y avait un travail de producteur à faire, et qui n’a pas été fait.

Par ailleurs, Thomas Langmann en parle autrement : Ils ont voulu les refaire partir je ne sais pas où ! J’avais un pitch plus intéressant, un peu surprenant. Ils se retrouvaient pour partir en vacances sauf que dans la nuit il se passait tellement de trucs qu’ils n’arrivaient jamais à prendre leur avion le lendemain. C’était un Bronzés sans vacances ! Je trouvais ça drôle.

Cependant ces quelques idées n’auront pas suffi à convaincre l’équipe de partir une fois de plus dans un nouveau chapitre des Bronzés. Les fans de cette saga comique pourront toujours se consoler en profitant des trois premiers films que l’on peut voir régulièrement passer à la télévision.

D’ailleurs, le premier volet de la saga passe sur Tipik le 3 novembre à 20h05 !


A lire également :

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK