Le rappeur Abd al Malik signe une ode à l’humanité avec “Le jeune noir à l’épée”

Une pépite bien de notre époque, inspirée d’un tableau vieux de plusieurs siècles : c’est ce que propose le slameur Abd al Malik dans son nouveau spectacle “Le jeune noir à l’épée”. 

“Le jeune noir à l’épée”, c’est une rébellion rythmée, déclamée, rappée, slamée, chantée sur une musique noire, blanche, métisse, ancienne et moderne, faite de fragments mélodiques et d’échantillons musicaux disparates ... C'est un spectacle signé Abd al Malik, dont l’histoire croise celles de tous ces jeunes garçons des cités, petits bandits brisés par la prison, rebelles à la pauvreté et en attente de bonheur qui ont croisé son enfance. 

 

Mais “Le jeune noir à l’épée”, c’est aussi et surtout un tableau, vieux de plusieurs siècles. Et c’est par là que tout a commencé 

Un coup de foudre artistique

Début 2018, alors que l’exposition “Le modèle noir, de Géricault à Matisse” au Musée d’Orsay se prépare, Abd al Malik prend connaissance des œuvres qui seront exposées. L’artiste est tout de suite frappé par le tableau de Pierre Puvis de Chavannes “Le Jeune Noir à l’épée” (1850).  

3 images
© Tous droits réservés

Le slameur est comme hypnotisé par cette toile orientaliste représentant un adolescent noir armé au milieu d’une scène insurrectionnelle et éprouve alors l’envie de faire un parallèle entre sa vie et celle de ce personnage d’un autre temps. 

Son projet voit le jour sous la forme d’un spectacle interdisciplinaire mêlant poésie, musique, théâtre et danse, avec la participation du chorégraphe Salia Sanou : 

Moi je suis là pour magnifier la complexité ... D’une certaine manière, faire dialoguer les disciplines, c’est aussi faire dialoguer les êtres ! Et moi c’est ça qui m’intéresse : le dialogue et la transmission.

Une ode à l’humanité

Dans “Le jeune noir à l’épée”, l’artiste met l’accent sur le cheminement de son héros, un jeune de banlieue, qui passe d’un stéréotype (en rapport au regard qu’on porte sur lui) à ce qu’il est réellement, c’est-à-dire un être humain épris d’amour et de poésie. 

"Le jeune noir à l’épée" c’est non seulement une ode à l’humanité mais c’est le fait de dire encore une fois : on a tous notre histoire, on a tous notre singularité, mais ce qui nous unit fondamentalement, et c’est ça le plus important, c’est le fait qu’on soit des êtres humains.

Abd al Malik en a fait un récit poétique, un livre et un CD, mais aussi un spectacle.  

 

► Pour découvrir ou redécouvrir cette pépite bien de notre époque, “Le Jeune Noir à l’épée” sera au Théâtre de La Louvière ce 19 novembre. Cliquez ici pour plus d’informations. 

Abd al Malik dans Plan Cult 

Comme chaque samedi, Plan Cult vous emmène à la découverte du meilleur de la scène culturelle en Wallonie et à Bruxelles. 

Félicien Bogaerts a eu la chance de rencontrer le prodigieux Abd al Malik cette semaine. Il en a fait un magnifique portrait, à découvrir dans Plan Cult ce samedi 2 novembre à 20h sur la Trois ou en replay sur Auvio, notre plateforme de streaming gratuit. 

3 images
Plan Cult

Et n'oubliez pas : tous les bons plans culture sont dans “Plan Cult” ! 

À la semaine prochaine ! 

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK