Le Mans 66... Le combat des chefs

Le Mans 66...
3 images
Le Mans 66... - © Tous droits réservés

Pour redorer le blason de son entreprise et vexé d’avoir raté le rachat de Ferrari, Henri Ford décide de se venger sur les circuits automobiles.

Ainsi, il charge Caroll Shelbyn, un préparateur automobile de talent, et son équipe, de concevoir un bolide qui pourra mettre fin à la suprématie de la Scuderia au 24 Heures du Mans.

Caroll Shelby fait alors appel à Ken Miles, un des meilleurs pilotes du moment. Sous le haut patronage du constructeur Ford, ils vont tous les deux écrire une des plus grandes et des plus épiques pages de l’histoire de la course d’endurance...

Des fous du volant...

Adaptation très libre du livre " Go like hell " écrit par le journaliste A.J. Baime, paru en 2009, Le Mans 66 raconte l’histoire vraie de ce duel au sommet Ford/Ferrari et de son point d’orgue : la mythique édition 1966 aux 24 Heures du Mans.

Plus qu’une histoire de belles mécaniques, de vitesse, et de tour de piste décoiffant, "Le Mans 66" s’attache à une galerie de personnalités hors normes, à leurs rencontres, à leurs combats, à leurs passions, à leur ego... 

... avec un duo de choc

On fait la connaissance de Ken Miles, un pilote britannique en terre Yankee surnommé Teddy Teabag (pour sa grande consommation de thé) : un pur et dur indomptable, qui pensait, respirait, vivait courses automobiles.

Un rôle incarné comme une évidence par Christian Bale que l’on retrouve 9 mois après sa stupéfiante interprétation du vice président Dick Cheney dans "Vice", amaigri et plus investi que jamais dans ce rôle taillé à sa mesure.

A ses côtés, le formidable Matt Damon dans la peau de Caroll Shelby, un Texan pur souche, constructeur automobile et ancien coureur, qui offrit à Aston Martin sa seule et unique victoire aux 24 heures de Mans en 1959.

Plus posé et plus roublard que son ami Ken Miles, il va avec ce dernier mettre au point la désormais légendaire GT40, l’autre grand vainqueur des 24 Heures du Mans 1966.

C’est James Mangold, le réalisateur de "Copland", "Identity", "Walk the line", "Logan", "Wolverine : Le combat de l’Immortel", qui est à la manœuvre pour orchestrer cette histoire d’hommes.

Et nul besoin de s’y connaître en sport automobile pour apprécier ce film. Les bolides ne sont pas seulement là pour faire vivre des sensations au spectateur, mais bien comme un révélateur de ce qui anime les personnages.

À pied, en trottinette, à vélo, en voiture, en métro... foncez voir cette formidable aventure humaine forte d’une reconstitution bluffante. Pure émotion et émotions fortes garanties !  

Newsletter Tv - L'agenda Ciné

Recevez chaque semaine un condensé des sorties cinéma de la semaine, les actus de vos acteurs préférés, des concours.

OK