Le Classique en Prime : Le Barbier de Séville de Rossini avec Jodie Devos à l'Opéra Royal de Wallonie

Le Classique en Prime : Le Barbier de Séville de Rossini avec Jodie Devos à l'Opéra Royal de Wallonie
2 images
Le Classique en Prime : Le Barbier de Séville de Rossini avec Jodie Devos à l'Opéra Royal de Wallonie - © Tous droits réservés

Ce vendredi 23 novembre, vous êtes conviés à une soirée réjouissante et vivifiante dans le Classique en prime. Rejoignez quatre de nos talentueux chanteurs belges, dont la soprano Jodie Devos et le baryton Lionel Lhote, qui apportent, l'une sa fraîcheur, l'autre sa faconde, à ce Barbier de Séville désopilant revisité par Stefano Mazzonis Di Pralafera sur la scène de l'Opéro Royal de Wallonie. A suivre sur La Trois à 21h05.

Le Barbier de Séville de Rossini

Pupille du docteur Bartolo, Rosina a une vie sans relief jusqu’à ce que, introduit par Figaro, barbier à Séville, le jeune comte Almaviva entre dans sa vie. Ce dernier devra redoubler d’ingéniosité, avec les ruses de Figaro, pour tromper la vigilance de Bartolo qui n’entend pas admettre cette relation.

C'est l'esprit de la Commedia dell'arte qui s'invite dans cet opéra hilarant. Tout y est, depuis les anachronismes voulus au comique de situation. Et le public rit de bon cœur, car la société bourgeoise de l'époque n'est pas épargnée ! A cette mise en scène réjouissante, Guy Van Waas, le maestro, répond en se permettant certaines libertés, comme d'intégrer au beau milieu d'une scène "Le valeureux Liégeois" joué au clavecin !

Un magnifique casting au service de la musique

Les artistes, dont quatre Belges, sont ici plus que jamais, au service de la musique et de la comédie. Lionel Lhote incarne un Figaro de sa voix éclatante de baryton et de son jeu d'acteur déjà apprécié sur le plateau de l'Opéra Royal de Wallonie. Il est ici flanqué d'un apprenti coiffeur muet et délirant. 

Jodie Devos, dans son premier grand rôle au lendemain de son 2e prix du Concours Reine Elisabeth, joue de sa virtuosité et de sa malice pour sublimer les émotions présentes dans le rôle de Rosina. 

Alexise Yerna est une Berta drôle et impertinente à souhait. 

Laurent Kubla prend le parti du sérieux-compassé, très drôle aussi en Basilio, l’inséparable comparse d’Enrico Maria Marabelli, ce vieux barbon jaloux de Bartolo.

Quant au ténor argentin Gustavo de Gennaro, dans le rôle d'Almaviva, il brille dans le fameux Rondo final et joue avec aisance de tout son charme.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK