"La Traque" : un hommage aux enquêteurs belges de l’affaire Fourniret

Réalisé par Yves Rénier (Jacqueline Sauvage), ce téléfilm en deux parties se concentre sur le travail remarquable des enquêteurs dans l’affaire Fourniret. À voir dimanche 7 mars à 20h55 sur La Une et Auvio.

Juin 2003. Enlevée brutalement par Michel Fourniret, une fillette arrive à s’échapper de sa camionnette en marche. Prise en charge par une automobiliste, elles croisent le véhicule de Fourniret et la conductrice mémorise la plaque d’immatriculation de la camionnette. Un petit miracle qui mènera quelques heures plus tard à l’arrestation du criminel.

C’est sur cet événement que s’ouvre La Traque, téléfilm en deux épisodes retraçant les derniers instants de liberté de Fourniret et les nombreux interrogatoires du pédo-criminel et de sa femme Monique. Pendant un an, les enquêteurs s’acharneront sur le couple, jusqu’à enfin faire craquer Monique Fourniret, après 120 (!) séances d’interrogation. C’est à cette ténacité des policiers en charge du dossier Fourniret que rend hommage La Traque, au cours de deux épisodes intenses et captivants. "L’objectif n’était certainement pas de mettre en avant Michel et Monique Fourniret, mais bien de saluer la persévérance des enquêteurs belges, et de façon plus générale des policiers qui traquent ce genre d’individu", nous précise le producteur Franck Calderon (UGC).

2 images
François-Xavier Demaison, Mélanie Bernier et Isabelle Gélinas dans "La Traque". © 2020/PHILIPPE WARRIN /UGC/TF1

François-Xavier Demaison (La Chance de ma vie, Comme des frères) et Mélanie Bernier (Les Gamins, Tout là-haut, Love Addict) se sont donc glissés dans la peau de deux enquêteurs fictifs, le Commissaire Yann Declerk et la Capitaine Margaux Nielsen. C’est à travers leurs yeux que l’on suit l’enquête et via leurs nuits blanches que l’on devine l’impact émotionnel de ce type d’affaire sur les forces de l’ordre.

Pour coller au plus près de la réalité, l’équipe du téléfilm s’est notamment plongée dans "La mésange et l’ogresse", ouvrage ultradocumenté d’Harold Cobert sur l’affaire Fourniret, et plus précisément sur l’épouse du criminel, condamnée à la réclusion criminelle à perpétuité pour complicité et non-dénonciation de meurtre. Un personnage complexe interprété par la comédienne Isabelle Gélinas (Fais pas ci, fais pas ça) qui livre une performance remarquable. Philippe Torreton (Présumé Coupable), méconnaissable, incarne le tueur en série.

Écrit par le scénariste Jean-Luc Estebe (Engrenages), La Traque ne s’éparpille pas dans sa narration et offre un récit clair depuis l’arrestation de Michel Fourniret, jusqu’aux aveux de son épouse. L’action se déroule principalement dans les salles d’interrogation où se joue une véritable traque psychologique en vue de coincer le couple. Un téléfilm prenant, même si on en connait forcément le dénouement.

La Traque, dimanche 7 mars à 20h55 sur La Une et Auvio. Disponible en replay pendant 15 jours sur Auvio. Le téléfilm est suivi d'une rediffusion d'un épisode de Devoir d'enquête sur l'affaire Fourniret.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK