Regard sur la psychiatrie en univers carcéral

Image d'illustration
Image d'illustration - © aurumarcus - Getty Images/iStockphoto

Hadja Lahbib porte un regard sur la section psychiatrique de l’univers carcéral à travers le documentaire "La nef des fous" qui est une plongée interpellant dans l’annexe psychiatrique de la prison de Forest.

Les détenus ont tous été condamnés mais jugés irresponsables de leurs actes au moment des faits et sont internés. Ils sont communément qualifiés de " fous dangereux "; des fous que la société préfère oublier, à l’instar des hommes du célèbre tableau de Jérôme Bosch embarqués sur un navire abandonné.

Le documentaire d’Eric D’Agostino et Patrick Lemy est une plongée dans l’annexe psychiatrique de la prison de Forest, forte d’une centaine de détenus. L’administration pénitentiaire autorise une équipe de cinéastes à filmer en immersion un système carcéral qui doit gérer des êtres ingérables. L’équipe (restreinte) suit le parcours de ces "fous dangereux", ayant commis des actes graves, délictueux ou criminels, mais jugés irresponsables au moment de leurs actes. Certains semblent proches de la normalité, d’autres stagnent isolés dans des pathologies lourdes et des camisoles chimiques.

D’autres encore vivent dans l’espoir, d’année en année, de voir la Commission de Libération, qui se réunit deux fois par an pour déterminer des libérations très conditionnelles. Le film suit des détenus, mais aussi des gardiens, qui sont confrontés à cette limite de l’humanité.

"La nef des fous" est à voir sur la Trois le lundi 23 septembre dès 21h05

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK