"L’enfant de personne" : l’histoire vraie et bouleversante d’un ancien enfant placé

Sept ans après sa parution, le livre choc "Dans l’enfer des foyers" de Lyes Louffok est adapté en un téléfilm puissant qui dénonce, à son tour, les violences subies par les enfants placés. À voir sur La Une et Auvio le 17 février à 20h20.

"J’ai eu de la chance et je l’ai saisie à pleine main pour vous raconter mon histoire d’enfant placé, mon parcours de sans famille", conclut le narrateur à la fin de "L’enfant de personne". Cette histoire, c’est celle de Lyes Louffok qu’il confie d’abord dans un livre témoignage en 2014. Le jeune homme de 20 ans y raconte son expérience désastreuse des foyers et des familles d’accueil. Sa mère étant schizophrène, le nouveau-né est d’abord placé en pouponnière. À 18 mois, il est adopté par une famille aimante dans laquelle il peut s’épanouir. Mais toujours sous l’autorité parentale de sa mère internée, Lyes ne peut pas suivre cette famille d’accueil lors de son déménagement dans le Sud de la France, alors que celle-ci est désireuse de l’adopter. C’est là l’une des premières failles du système que le jeune homme dénonce, notamment sur le plateau de Quotidien en janvier 2019 : "On est dans une logique pro familialiste où la mission première est de reconstruire le lien familial, parfois coute que coute, et ce sans toute logique, sans bon sens parfois. C‘est ce qui s’est passé dans ma situation. Et ça continue de se passer pour bon nombre d’enfants". À la suite de cette déchirante séparation l’enfant sera balloté de familles d’accueil en foyers. Maltraitance, décrochage scolaire, violences sexuelles, il vivra bel et bien "l’enfer" jusqu’à son arrivée à 15 ans chez Yasmina, maman d’accueil expérimentée et affectueuse chez qui il pourra enfin "se reconstruire".

3 images
Lyes Louffok, auteur du livre "L'enfer des foyers", adapté ici en téléfilm sous le titre "L'enfant de personne". © LES GENS SA

La jungle des foyers

S’il est difficile de résumer les dix-huit années d’errance et de violence vécues par Lyes, c’est pourtant le pari qu’ont fait Dominique Garnier et Zoé Galeron, les deux scénaristes derrière L’enfant de personne. Le défi est relevé haut la main. En nonante minutes, on suit la vie de Lyes à 6, 11 et 15 ans, trois étapes de sa vie racontées via les performances remarquables des jeunes acteurs Yassine Chorfa, Abdelmadjid Guemri et Moncef Farfar.

Dans les foyers, c’est la loi du plus fort. Et quand on échappe aux griffes des plus grands, on tombe dans celles d’éducateurs non formés et à peine contrôlés. "J’ai vu des filles sucer pour une cigarette, des tournantes organisées le week-end, quand plus personne n’est là pour surveiller, un petit attardé mental se faire violer par un ado", racontait Lyes en 2014 à L’Observateur. Un enfer montré sans tabou, mais avec la pudeur nécessaire, par la caméra de Akim Isker (Faux Semblants, Double Je). On est autant bouleversé par la détresse de l’enfant qu’outré par la défaillance de l’Aide sociale à l’enfance qui s’acharne à maintenir la relation (vouée à l’échec) entre Lyes et sa mère. L’absurdité de la situation monte d’un cran lorsque les services sociaux refusent le placement de Lyes chez Agathe (Isabelle Carré), sa tante d’accueil bien sous tous rapports chez qui Lyes veut vivre depuis des années. "Vous êtes trop dans l'affectif", lui explique l'assistante sociale (Andréa Besconddevant notre air abasourdi.

3 images
Abdelmadjid Guemri dans "L'enfant de personne". © 2020/RÉMY GRANDROQUES - CAPA DRAMA - FTV

18 ans : la mise à la porte

"Ce film n’est pas une thérapie dont vous seriez le divan, car je n’ai jamais imaginé guérir de tout ça. C’est une alerte sérieuse, un devoir de parler pour les autres", alerte le narrateur. Car les chiffres sont parlant. En France, une personne SDF sur 4 est un ancien enfant placé. À 18 ans, les portes du foyer s’ouvrent pour ces jeunes dont personne n’a voulu. Ils découvrent alors une liberté douce-amère puisque c’est souvent le pavé qui les attend, rien de plus. Aujourd’hui membre du Conseil national pour la Protection de l’enfance, Lyes Louffok continue à se battre pour que les politiques français·e·s osent enfin s’attaquer au lourd dossier des enfants placés. Ce film coup de poing porte en tout cas un regard lucide et saisissant sur la situation de ces enfants de personne. Pourra-t-il faire bouger les lignes ? En 2019, un documentaire de France 3 sur les foyers d’accueil avait en tout cas entraîné la nomination d’un secrétaire d’État en charge de la protection de l’enfance… Une petite victoire dans une bataille monumentale.

L'enfant de personne, téléfilm à voir en replay jusqu'au mercredi 24 février sur Auvio.
Le documentaire Itinéraire d'un enfant placé est à voir en replay sur Auvio jusqu'au 16 mai.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK