Questions en prime: L’application Coronalert, un véritable outil pour combattre le virus ou une attaque de plus à nos libertés ?

Coronalert, c’est l’application de traçage numérique. Après avoir été testée, elle est lancée officiellement dès demain en Belgique et vous serez libres de la télécharger sur votre GSM. Elle permettra de vous alerter si vous avez été en contact avec une personne positive au Covid-19.

Tout comme en Allemagne ou en Suisse, l’application liste toutes les personnes qui nous ont approchées pendant plus de 15 minutes au cours de nos déplacements.

Les avantages du traçage digital par rapport aux call centers

"Cet outil se révèle très utile lorsque vous vous trouvez dans des situations de proximité que vous n’avez pas pu éviter. Vous ne pouvez pas forcément demander aux personnes qui vous entourent qui elles sont", nous commente Axel Legay, copilote de l’application de traçage digital.

Il nous donne quelques exemples concrets : une file de grand magasin ou encore la terrasse d’un café sont des lieux où nous nous trouvons en présence de tiers que nous ne connaissons pas forcément. Dans tous ces cas, le traçage digital peut s’avérer utile.

Comment fonctionne le traçage digital ?

Si nos téléphones portables sont munis de Bluetooth, ils dialoguent dès qu’ils sont à moins d’un mètre cinquante l’un de l’autre, pendant plus de quinze minutes. Ils échangent leur identifiant, c’est-à-dire un code anonyme qui change tout au long de la journée. Si une personne tombe malade, et a téléchargé au préalable l’application Coronalert, les identifiants de son téléphone serviront à prévenir anonymement via une base de données toutes les personnes entrées en contact avec elle.

"N’oubliez pas, nous rappelle Karine Moykens, la Présidente du comité interfédéral testing et tracing, que c’est une application que l’on télécharge sur son portable sur base volontaire. Il n’y a aucune obligation à l’utiliser." Elle nous rappelle également la précision de l’outil comparée à la mémoire individuelle.

Une application qui ne fait pas l’unanimité

Certains se sont déjà exprimés pour critiquer nos atteintes à nos libertés. Et cette application ne les rassure pas, que du contraire. Elle est vécue comme une nouvelle attaque. En tout cas, certains spécialistes estiment que l’application n’offre pas de garanties suffisantes. Elise Degrave, professeure de droit à l’UNamur, est de cet avis : "Pour trois raisons : le manque de transparence, un système de traitement de données malade, et des textes juridiques illisibles, incomplets et inaccessibles":

Alors que pensez de cette application Coronalert ? Allez-vous lui faire confiance ? Est-ce Le bon moyen pour endiguer l’épidémie ? Craignez-vous d’être fiché, suivi, contrôlé ?

Nous en discuterons ce soir à 20h05 sur le plateau de Questions en Prime.

Posez-nous vos questions, vos commentaires au sujet de cette nouvelle technologie via Facebook ou à l’adresse infos@rtbf.be

 

 

 

 

 

 

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK