"Imagine" : John Lennon, un documentaire exceptionnel

« Je ne crois pas dans les Beatles. Je crois juste en moi »
« Je ne crois pas dans les Beatles. Je crois juste en moi » - © AFP

« Je ne crois pas en la magie. Je ne crois pas en Jésus. Je ne crois pas en Kennedy. Je ne crois pas en Elvis. Je ne crois pas en Zimmerman. Je ne crois pas dans les Beatles. Je crois juste en moi. » John Lennon

Le 8 décembre 1980, la vie et la carrière de John Lennon s’arrêtent à New-York.  
Mais ce musicien, écrivain, philosophe, pacifiste et ancien Beatles ne sera jamais oublié.

À l'occasion de l'anniversaire de la mort de l'artiste, La Trois vous offre une biographie comme on en voit pas souvent… 
" Imagine : John Lennon ", à retrouver ce vendredi 6 décembre à 21h05 dans " Tempo ".

240 heures de vidéos tournées par Yoko Ono et John Lennon

Et si pour une fois, on découvrait la vie d'une idole dans son intimité ?

" Imagine : John Lennon " c’est un film réalisé avec des archives personnelles fournies par Yoko Ono à David L Wolper et Andrew Solt.

Plus de deux cents heures de vidéos inédites, qui montrent la vie de John Lennon comme on ne l’a jamais vue. Entre création de musique, querelle avec des journalistes ou encore moments en famille…

Sans oublier bien sur des vidéos plus connues, des interviews radiophoniques ou télévisées…

Pour la narration du film, on retrouve John Lennon lui-même. Une narration construite d’après plus de cent heures d'archives sonores du chanteur, dont 22 heures d'interview enregistrées quelques jours avant son assassinat

John Lennon et Yoko Ono, symbole du pacifisme

" N'attendons plus les leaders, les gourous ou les sauveurs. C'est à chacun de nous d'agir. Tout ce qui se passe dans le monde, nous en sommes responsables. " – John Lennon

Début des années soixante-dix, John Lennon, séparé des Beatles, croyait aux individus.

Le film se concentre surtout sur cette période " Lennono " et sur leur militantisme. Entre leurs revendications, leurs opérations médiatiques symbole de non-violence et leur musique très engagée.

Ce documentaire, c’est Yoko Ono qui l’a voulu, 8 ans après la mort de son mari et son titre " Imagine : John Lennon " n’a pas été laissé au hasard.

" Imagine " : un tube planétaire et symbolique

Ce morceau, sorti en 1971 est devenu un hymne à la paix à travers le monde.

Si il a longtemps été signé uniquement " Lennon ", il partage sa parentalité depuis 2017 avec la veuve du chanteur, Yoko Ono.

Il aura fallu 46 ans à Yoko Ono pour enfin obtenir ce à quoi elle avait droit et John Lennon souhaitait lui aussi qu’elle soit créditée. Il a d’ailleurs déclaré dans une interview :  

"Imagine" devrait être créditée comme une chanson Lennon/Ono, car beaucoup – les paroles et le concept – vient de Yoko. Mais à l’époque j’étais un peu plus égoïste, un peu plus macho et j’ai omis de mentionner sa contribution. Mais le tout venait de son livre, ‘Grapefruit’. "

Belle reconnaissance donc pour un morceau qui est considéré par certains comme le " morceau du siècle ".

D’ailleurs, dans un classement des 500 plus grandes chansons de tous les temps fait par le magazine Rolling Stones, "Imagine" est classée 3ème, derrière "Like a Rolling Stones" de Bob Dylan et "Satisfaction" des Rolling Stones.

L'album "Imagine" est le dernier que John Lennon enregistrera en Angleterre avant d'aller s'installer aux États-Unis où il sera assassiné en décembre 1980.

Imagine : John Lennon ", un documentaire passionnant sur un homme complexe et fascinant, à voir ce vendredi 6 décembre à 21h05 sur La Trois.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK