François Damiens à l'honneur sur Auvio

Sur Belgorama, nouvelle page Auvio dédiée à la production audiovisuelle de notre pays, le comédien belge est présent à travers un entretien exclusif et plusieurs films.

Dès le 2 février, découvrez "Belgorama", une nouvelle page Auvio thématique consacrée à la création belge. Conçue comme "une vitrine de la belgitude, pour célébrer, promouvoir et mettre en valeur les auteur·trice·s et créateur·trice·s du secteur audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles”, la page Belgorama propose un vaste choix de formats belges : des longs-métrages, des courts-métrages, des documentaires, des séries, des podcasts et des fictions digitales. Parmi tous ces contenus, le comédien François Damiens est nettement mis à l'honneur.

"JCVD" de Mabrouk el Mechri (2008)

4 images
Le film "JCVD" avec Jean-Claude Van Damme, Karim Belkhadra, Vincent Lecuyer, Zinedine Soualem et François Damiens. © RTBF / 2009

Le pitch : Entre ses problèmes fiscaux, la bataille juridique qui l'oppose à sa femme pour l'obtention de la garde de son fils, les périodes de vache maigre du cinéma d'action qui voient même Steven Seagal lui souffler un rôle, Jean-Claude Van Damme est venu chercher dans son pays d'enfance le calme et le repos qu'il ne trouve plus aux États-Unis

Dans ce film semi-autobiographique sur Jean-Claude Van Damme, François Damiens est la belgitude incarnée dans la peau de Bruges, un inspecteur de police essayant de faire intervenir les propres parents de JCVD quand celui-ci se trouve mêlé à un hold-up.

Lorsque ce film de Mabrouk el Mechri sort, cela fait environ deux ans que François Damiens tente sa chance en France. En 2006, il fait une performance remarquée dans le cultissime OSS 117 : Le Caire, nid d'espions. Après le succès du film, il enchaîne les seconds rôles, notamment dans Dikkenek, Taxi 4, Seuls Two, mais surtout L’Arnacœur en 2010. Cette comédie romantique avec Romain Duris et Vanessa Paradis lui vaut une nomination au César du meilleur acteur dans un second rôle. Il ne remporte pas le trophée, mais se fait néanmoins remarquer lors de la Cérémonie de remise des prix.

JCVD, exclusivement dans le catalogue Belgorama, sur Auvio.

"Torpedo" de Matthieu Donck (2012)

4 images
Audrey Dana, Cédric Constantin et François Damiens dans le film "Torpedo". © 2012 / K2 PRODUCTIONS / KAZA FILMS

Le pitch : Michel Ressac, 35 ans et sans situation précise, passe son temps à ne rien réussir… Sa vie va pourtant changer du tout au tout quand un matin un appel téléphonique va lui annoncer qu'il vient de gagner le repas de sa vie avec son idole Eddy Merckx. C'est pour lui l'occasion inespérée de se "rabibocher" avec son père avec qui, à son grand regret, il ne partage plus grand chose mis à part la passion du vélo

Matthieu Donck (qui co-écrira des années plus tard La Trêve) signe ici son premier long-métrage sous la forme d’un road-movie improbable sur les routes de France et de Belgique. François Damiens y incarne encore une fois un mec paumé, mais pour qui on finit par éprouver une certaine tendresse. Un film drôle et touchant, porté par la force comique de l’acteur. Après ce film, Damiens se tournera vers ses premières comédies dramatiques (Gare du nord, Suzanne), un registre au sein duquel on ne l’attendait pas, mais dans lequel il excelle.

Torpedo, exclusivement dans le catalogue Belgorama, sur Auvio.

> À lire aussi : Célébrons le cinéma belge ! Découvrez notre sélection de films et documentaires

Une interview exclusive

4 images
© RTBF / 2021

Uniquement sur Belgorama, notre chroniqueur Philippe Reynaert s’est entretenu avec le comédien belge. Un entretien unique dans lequel François Damiens révèle, deux ans après sa sortie, les secrets de tournage de son film Mon Ket, tourné intégralement en caméra cachée. "C’est un entretien passionnant, promet Philippe Reynaert. Aujourd’hui, les enjeux ne sont plus les mêmes que lors de la sortie du film en salles. En tant que critique cinéma j’avais été frustré, comme bien d’autres, de l’approche. On a évalué le film comme n’importe quelle comédie, alors que c’est un film unique dans l’histoire du cinéma. C’est un exploit, car les caméras cachées s’enchaînent mais apportent toutes quelque chose au récit, d’ailleurs plus touchant que drôle finalement".

Mon ket, disponible sur Auvio du 5 au 12 février.

En plus de tous ces contenus, (re)découvrez aussi sur Auvio son entretien avec Jérôme Colin dans l’émission Hep taxi !, ainsi qu’un portrait de la star réalisé par l'émission Culture Club.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK