La rentrée de "Devoir d'enquête"

" Au cœur de Daesh avec mon fils".
4 images
" Au cœur de Daesh avec mon fils". - © Tous droits réservés

En exclusivité pour la RTBF un document exceptionnel pour la rentrée de "Devoir d'enquête" : " Au cœur de Daesh avec mon fils". Précédé du reportage "On va perdre notre ADN", une incursion dans les laboratoires d'analyse ADN. A voir ce mercredi 28 septembre, dès 20h25 sur La Une.

On va perdre notre ADN

Une attaque à la voiture bélier à l'Institut National de Criminalistique et de Criminologie, des laboratoires détruits, des preuves qui se sont envolées en fumée, l'actualité de ces derniers jours nous a montré à quel point les malfrats de tous genres redoutent les progrès de la science! Et notamment la révolution ADN.

C'est dans ce contexte que Devoir d'enquête s'inquiète : "On va perdre notre ADN"...

Le projet de réforme de la Justice du Ministre Geens réduit les barèmes alloués au laboratoire ADN de 50%.

Du coup, à Charleroi, on a déjà mis la clé sous le paillasson et à Liège, on est en passe de le faire !

Qui va s'occuper de notre ADN ? Où se feront les analyses ? Va-t-on délocaliser tout un secteur à la pointe du progrès ? L'infiniment petit nous ouvre pourtant les portes d'avancées fulgurantes ?

A l'heure où la Justice est déjà exsangue... c'est peut-être l'économie de trop ?

"On va perdre notre ADN’’, un "Devoir d’enquête" de Sylvie Chevalier et Sophie Gillet

 

Au cœur de Daesh avec mon fils

En exclusivité pour la RTBF : un document exceptionnel pour la rentrée de "Devoir d'enquête"

Après 9 mois en enfer, au cœur de “l’Etat Islamique” avec son fils de 4 ans, Laura est revenue en Belgique. Cette jeune femme de la région de Charleroi est rentrée dégoûtée de ce qu’elle a vu et vécu en Syrie : la barbarie, le sort réservé aux femmes, les bombardements, la misère, les mensonges et la perversité du groupe terroriste.

S’installer dans le "Califat" Laura, 29 ans au moment de quitter la Belgique, l’avait pourtant choisi. " Je n’en pouvais plus, je ne pensais qu’à me débarrasser des problèmes que j’avais ici. Là-bas, on se sent fort, on a du pouvoir, ici je n’étais personne ". Cette soif de reconnaissance n’est qu’un des leviers utilisé par Daesh pour recruter les jeunes. Dans ce document exceptionnel, la jeune femme se confie à notre équipe, sans tabou et à visage découvert. Elle explique les raisons qui l’ont poussée à rejoindre le groupe terroriste mais aussi celles qui l’ont amenée à fuir. Un témoignage fort et essentiel pour comprendre le phénomène de radicalisation violente qui ronge notre monde.

"Au cœur de Daesh, avec mon fils’’, un "Devoir d’enquête" de Catherine Lorsignol  et de Jean De Waele 

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK