Comment Patrick Bruel est devenu l'idole de toute une génération

Seul, dans une salle de cinéma, Patrick Bruel commente le film composé d’images d’archives et d’interviews de ses proches qui relate sa vie.
4 images
Seul, dans une salle de cinéma, Patrick Bruel commente le film composé d’images d’archives et d’interviews de ses proches qui relate sa vie. - © Tous droits réservés

Alors qu’il vient tout juste de fêter ses 60 ans, Patrick Bruel nous fait rentrer au cœur de son incroyable récit de vie ce mercredi 26 juin sur la RTBF, avec un documentaire poignant signé Stéphane Basset.

Comment le petit Patrick Maurice Benguigui, né en pleine guerre d’Algérie puis obligé de quitter ce pays avec sa mère, est-il devenu le Patrick Bruel idole de toute une génération ?

Du “gentil organisateur” du Club Med au cinéma

Contrairement à la croyance populaire, Bruel ne s’est pas “reconverti” dans le cinéma. Au contraire… c’est là que tout a commencé, et qu’il s’est fait connaître, du jour au lendemain.

1978, Patrick a 19 ans. Il est déjà fasciné par Brel (qui lui inspirera son pseudonyme), Brassens, Gainsbourg… mais aussi par Led Zepplin, Deep Purple, et les Rolling Stones dont il est allé voir leur concert à Bruxelles à 14 ans, malgré l’interdiction parentale. Passionné de poker, de football (dont il rêve de faire son métier) et de théâtre, et venant de rater son bac, il est à la recherche d’un petit boulot. Il répond à une annonce de casting, mais sans réponse de leur part, il s’engage comme “Gentil Organisateur” (G.O) au Club Med au Mexique. À la dernière minute, juste avant son départ, le réalisateur Alexandre Arcady l’appelle : il lui offre son premier rôle au cinéma, dans “Le Coup de sirocco”, et Patrick devient célèbre du jour au lendemain. Depuis, il enchaîne les films !

Lentement mais sûrement : vers la “Bruelmania” des années 90

Après avoir voyagé aux Etats-Unis, repassé son bac en candidature libre, et tourné dans quelques films, il se lance dans une nouvelle aventure : la chanson. Début des années 80, sa carrière peine à décoller. En Belgique, on l’aperçoit même dans des spots publicitaires vantant les conserves Zwan cassoulet et choucroute… Cependant, en 1984, après avoir failli obtenir un rôle dans “La Boum 2”, sa nouvelle chanson “Marre de cette nana-là” rencontre un grand succès. Deux ans plus tard, son premier album “De face” lui permet d’accéder aux plateaux télé. Et puis, en 1989, c’est la consécration : son nouvel album “Alors regarde” entraîne la “Bruelmania” qui durera toutes les années 90 et réunira des dizaines de milliers de groupies.

Des talents multiples

Comédien, acteur, chanteur… et même joueur pro de Poker ! Patrick Bruel a déjà participé à de nombreux championnats dans lesquels il a obtenu des résultats honorables, frôlant le titre de champion du monde de Poker en 1998, et allant jusqu’à atteindre la 4e place au World Poker Tour à Los Angeles en 2014. Véritable passion héritée de son beau-père, on a estimé que le total de ses gains en tournoi live atteint 1,5 million de dollars. Pas mal du tout !

Retrouvez l’incroyable récit de vie de Patrick Bruel ce mercredi 26 juin à 20h20 sur la Une. Dans "La story de Bruel", Stéphane Basset signe un portrait intime de cette icône de la chanson française : seul, dans une salle de cinéma, Patrick Bruel commente le film composé d’images d’archives et d’interviews de ses proches qui relate sa vie. Il parle de ceux qui l’ont fait rêver et de ceux qui l’ont aidé dans ses heures les plus fragiles

 

Rediffusion le 29 juin, ou à (re) voir sur RTBF Auvio.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK