Classic Ciné sur La Trois : "Amarcord", une chronique tendre et sans complaisance sur fond de fascisme

"Amarcord" signifie "je me souviens" en romangnolo. Le film est basé sur une série de sketchs évoquant les aventures de Titta Biondi, un adolescent de la ville balnéaire de Rimini dans les années 30.

La vie à la campagne à cette époque pour Titta, notre personnage principal, c’était vivre dans un danger croissant avec l’arrivée d’une tendance fasciste. Mais aussi l’arrivée d’un mystérieux transatlantique ainsi qu’une projection de film passionnante.

Titta est un enfant très éveillé qui s’échappe souvent du conflit qui règne au sein de son cocon familial.

Errant dans les rues et explorant le monde, il s’amuse en rencontrant des gens intéressants tels qu’un colporteur mythomane, un accordéoniste non voyant, un buraliste, une religieuse naine, et bien d’autres.

Pourtant, le bonheur de Titta s’évapore lorsque sa mère décède. Il se consolera bientôt au son d’un l’accordéon joué lors d’un mariage champêtre.

2 images
© Tous droits réservés

Cette turbulente et ravissante chronique d’adolescents pourrait bien être la propre chronique du réalisateur et scénariste Federico Fellini.

L’imagination débordante de Fellini s’y déploie, réfléchissant à l’effondrement progressif du passé. Les images auraient émergé d’un coup dans la tête du cinéaste. Il a exploré le royaume des ombres et de la lumière de son enfance, sans jamais sombrer dans le chagrin, au contraire, le réalisateur joue surtout sur les codes de la comédie dans ce film.

Fellini a également inséré des critiques sur le fascisme et le comportement de troupeau que la population peut avoir face à celui-ci dans son cadre narratif.

Si vous voulez découvrir ce classic du cinéma Italien sur l’Italie campagnarde des années 30 et le fascisme ambiant, rendez-vous le 22 septembre 2021 à 20h40 sur La Trois !

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK