Chasser la pluie grâce au "Teru Teru Bozu"

En ce début de vacances d’automne, au lendemain d’Halloween, l’équipe de Quel Temps vous propose de faire la connaissance et de fabriquer un Teru Teru Bōzu (de son petit nom : てるてる坊主)

L’origine de cette petite poupée artisanale fabriquée avec du papier ou du tissu nous vient du Japon et remonterait au 17e siècle, à l’Ère Edo.

Là-bas, elle tient une place de choix dans les foyers où, accrochée aux fenêtres ou au rebord d’un toit, sa mission est de chasser la pluie et de faire revenir le beau temps surtout lorsqu’un événement important doit avoir lieu, comme un pique-nique ou un mariage par exemple.

Attention, son point d’accroche est important ! Il faut le suspendre par la tête car, par le bas, c’est la pluie assurée. Bien placé et en ondulant son tissu grâce aux bourrasques de vent, il parviendra plus facilement à chasser la pluie.

Si sa mission est accomplie, c’est un visage souriant et un petit grelot qui viendront s’ajouter à votre poupée. La tradition veut aussi qu’on lui offre des pâtisseries ou du Saké.

Si par contre le Teru Teru Bōzu échoue, c’est un tout autre sort beaucoup moins amusant qui lui sera réservé.

Cette année, ce sont des souhaits un peu différents que les japonais ont partagés, crise du Coronavirus oblige, les Teru Teru Bōzu ont été accrochés par centaines dans les temples afin de chasser le virus des foyers et du pays.

Pour réussir votre Teru Teru Bōzu, rien de plus simple, ce tutoriel vous explique tout pas à pas. Et pour plus de gaieté, n’hésitez pas à utiliser des tissus colorés et d’autres accessoires.

La contine

Teru-teru-bōzu, teru bōzu  (Teru teru bōzu, teru bōzu )
Ashita tenki ni shite o-kure (fais qu’il fasse beau demain)
Itsuka no yume no sora no yo ni (comme le ciel dans un rêve parfois)
Haretara gin no suzu ageyo (s’il fait soleil, je te donnerai un grelot d’or)

Teru-teru-bōzu, teru bōzu (Teru teru bōzu, teru bōzu)
Ashita tenki ni shite o-kure (fais qu’il fasse beau demain)
Watashi no negai wo kiita nara (si tu réalises mon souhait)
Amai o-sake wo tanto nomasho (on boira beaucoup de saké doux)

Teru-teru-bōzu, teru bōzu (Teru teru bōzu, teru bōzu )
Ashita tenki ni shite o-kure (fais qu’il fasse beau demain)
Sore de mo kumotte naitetara (car si les nuages pleurent)
Sonata no kubi wo chon to kiru zo (je devrais te couper la tête)

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK