Audrey Fleurot, héroïne surdouée et extravagante de la nouvelle série "HPI"

L’actrice française porte votre nouvelle série inédite HPI. Une fiction atypique et étonnante sur une femme de ménage à haut potentiel qui devient enquêtrice criminelle. À découvrir dès le 20 avril à 20h30 sur La Une, et en replay sur Auvio.

Mère célibataire le jour et femme de ménage dans un commissariat la nuit, Morgane (Audrey Fleurot) n’a pas une seule minute à perdre. Sa vie prend pourtant un drôle de tournant lorsqu’elle tombe par mégarde sur le dossier d’une enquête criminelle en cours. Ne pouvant pas s’en empêcher, elle annote le tableau des enquêteurs et, après être questionnée par les flics, finit par résoudre l’enquête. Comment ? Morgane a 160 de QI et est donc une Haut Potentiel Intellectuel (HPI). Impressionnée par son talent, la commissaire (Marie Denarnaud) lui offre un poste de consultante qu’elle accepte… sous certaines conditions.

>> Regardez les deux premiers épisodes sur Auvio !

Un personnage haut en couleurs

Elle qui nous avait habitué à des rôles bien plus austères (Engrenages, Le bazar de la charité), Audrey Fleurot se glisse à merveille dans la peau de ce personnage extraverti et grande gueule à qui rien ne semble faire peur. "C’est précisément ce que je voulais", a confié l’actrice à Sudinfo. "J’aimais aussi l’idée de représenter une France que je trouve peu présente à la télévision. Je n’avais jamais eu l’occasion de jouer ce genre de rôle, alors qu’au fond, c’est peut-être de celui-là que je me sens le plus proche. J’ai souvent interprété des bourgeoises, ça m’a beaucoup amusée moi qui viens d’un milieu plus populaire". À ses côtés, le comédien Mehdi Nebbou (Joséphine s'arrondit, Duelles) incarne l’enquêteur Karadec, un homme réservé, à cheval sur les procédures et qui tempère bien malgré lui l’extravagance de sa nouvelle collègue.

2 images
Audrey Fleurot et Mehdi Nebbou dans la série "HPI". © 2020/PHILIPPE LE ROUX – THIBAUT GRABHERR – EMMANUELLE TOUSSAINT / ITINERAIRE PRODUCTION / TF1

Comme dans nombre de séries du genre (on pense tout de suite à l'excellente Sherlock), le génie de Morgane est illustré par une réalisation astucieuse et créative. Son raisonnement rapide se traduit à l’image par un montage rythmé et des close-ups sur des éléments que l’on n’aurait autrement pas vus. En plus des enquêtes auxquelles Morgane contribue, HPI s’intéresse aussi à sa vie privée et à son principal trauma, celui d’un compagnon disparu depuis 15 ans. Une série inventive de huit épisodes, portée par une Audrey Fleurot surprenante.

HPI, dès le mardi 20 avril à 20h30 sur La Une au rythme de deux épisodes par soirée, et en replay pendant 7 jours sur Auvio

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK