5 choses que vous ignorez peut-être sur le film "Dirty Dancing"

Découvrez les quelques secrets de tournage de cette comédie sentimentale de 1988. Revivez les répliques cultes comme : "On ne laisse pas Bébé dans un coin !" le samedi 21 mars sur La Deux.

Plus de 30 ans après sa sortie, "Dirty Dancing" reste une comédie sentimentale de référence non seulement pour son fameux porté, ses répliques cultes, mais aussi pour sa BO mythique qui a gagné l’Oscar de la Meilleure chanson ("The Time of My Life") en 1988.

Bébé, une jeune fille de bonne famille, passe son été dans un club de vacances et tombe amoureuse de Johnny, un professeur de danse qui lui fait découvrir son corps sur des rythmes sensuels.

5 secrets de tournage sur "Dirty Dancing" :

1. La scène de l’avortement était compromise

La scène de l’avortement a failli être supprimée, les sponsors faisaient pression sur la production. Imaginez le contexte de l’époque, nous sommes en 1963 juste après le discours “I Have a dream” de Martin Luther King. En plus de dresser un portrait des différentes classes de l’époque et de faire des références au mouvement des droits civiques on parle d’avortement dans ce film. Penny, la partenaire de danse de Johnny a eu une grossesse non désirée. Bébé l’aide à financer son avortement. Pour la scénariste et coproductrice, cette partie de l’histoire était très importante, Vanity Fair a repris ses propos de l’époque :

Si je retire cela, l’histoire entière s’effondre. Il n’y a plus aucune raison pour que Bébé aide Penny, qu’elle danse ou tombe amoureuse de Johnny. Rien de cela n’arriverait sans l’avortement.

2. Des conditions de tournage horribles

Le récit raconte une histoire qui se déroule dans un village de vacances durant l’été. Mais le tournage, lui, n’a pas été réalisé durant cette époque. C’était l’automne donc ils ont utiliser différents subterfuges pour donner l’illusion. La scène du lac a été particulièrement difficile. Les acteurs ont dû la recommencer maintes fois dans une eau gelée. À tel point que le réalisateur n’a pas pu filmer de gros plans puisqu’ils avaient les lèvres mauves.

3. Une chanson culte que personne ne voulait chanter

Au départ, personne ne voulait chanter la bande-son I’ve Had the Time of my life” sans doute à cause de la production et des acteurs peu connus. Bill Medley et Jennifer Warnes ont finalement accepté et ce fut une sage décision quand on sait qu’il y a eu 32 millions de copies dans le monde et que c’était un des albums les plus vendus de l’histoire.

Du côté de “She’s like the wind”, la scène destinée à cette bande-son a été coupée car jugée beaucoup trop torride.

4. Une scène imprévue

Souvenez-vous de la scène où Jennifer Grey rampe sur le sol vers Patrick Swayze, elle n’était en fait qu’un échauffement. Le réalisateur a adoré cette performance donc il a décidé de la garder au montage. 

5. Les acteurs ne se supportaient pas

Patrick Swayze et Jennifer Grey n’étaient pas les meilleurs amis du monde sur le tournage de "Dirty Dancing". La raison ? Leur précédente expérience ensemble sur le film “Red Dawn”. L’interprète de Baby a bien failli refuser pour cette raison mais sur le tournage ils ont pris le temps de se parler pour arranger les choses. Ça n’a pas empêché Patrick d’être agacé par sa partenaire à plusieurs reprises pendant les tournages, il la trouvait capricieuse.

2 images
"Dirty Dancing", un film culte des années 80 avec Patrick Swayze et Jennifer Grey © Tous droits réservés

Un rendez-vous nostalgique à ne pas manquer, le samedi 21 mars à 20h05 sur La Deux et sur Auvio. 

Le film sera disponible 30 jours en replay sur la plateforme de streaming. 

  • Programme disponible aussi en version multilingue.
Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK
Oggy et les cafards
en direct

La Trois

Oggy et les cafards

Oggy et le Minotaure