Une séance d’aérobic avec coup d’Etat en arrière-plan fait le tour de la toile

C’était lundi 1er février, comme souvent Khing Hnin Wai, prof d’aérobic dans la capitale birmane, se filme dehors, en train de donner cours. C’est rythmé, coloré et accompagné d’une joyeuse bande-son électro. Une scène en décalage total avec ce qui se passe en arrière-plan : des blindés affluent sur la route. La jeune femme ne s’en rend pas compte mais la Birmanie est en train de vivre un coup d’Etat d’où les chars qui défilent au loin.

Postée sur les réseaux sociaux cette vidéo improbable a rapidement fait le tour du monde et cumulé des millions de vues. Certains se sont montrés choqués et d’autres amusés par le contraste entre la gravité du contexte et la légèreté de cette séance d’aérobic. D’autres encore ont dénoncé un trucage, pensant que la vidéo avait été tournée derrière un fond vert et que les images de chars avaient été incrustées par la suite pour faire le buzz. La prof d’aérobic l’a formellement démenti expliquant qu’elle se filmait souvent à cet endroit, vidéos à l’appui.

La séquence a fait l’objet de mèmes et de détournements sur les réseaux sociaux. Et ce alors que le ministre français de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, s'est prêté à une séance de sport dans une école. Séance qui a beaucoup fait rire les internautes parmi lesquels certains n'ont pas manqué de faire le rapprochement avec la vidéo birmane.

Newsletter Tipik

Restez informés chaque semaine des évènements et concours Tipik à venir.

OK