Pride 2021 : Bruxelles s’habille aux couleurs de l’arc-en-ciel en mai

Le mois de mai, c’est la Pride. Alors ok, on est toujours dans ce contexte sanitaire pénible, mais la Pride s’adapte et aura bien lieu du 1er au 23 mai un peu partout dans la capitale. Bruxelles revêt les couleurs de l’arc-en-ciel pour montrer son soutien à la communauté LGBTI +. On la vivra différemment mais on la vivra tout de même. Explications.

5 images
© Tous droits réservés
Le rendez-vous est pris. Dès ce samedi et durant 3 semaines, Bruxelles passe en mode Pride et vous invite cette année à une balade à travers la ville. De nombreux bâtiments et monuments publics seront éclairés aux couleurs de l’arc-en-ciel. Partout dans les rues, le message sera le même : prôner la diversité, l’inclusion et la solidarité. Avec le retour du soleil et de la douceur, ce sera un moment parfait pour vous promener et voir Bruxelles encore plus belle.
Des lieux publics comme la Grand-Place, la Fontaine Montgomery, le Manneken Pis, des façades de lieux culturels comme l’Ancienne Belgique, la Monnaie, le Wiels, des installations lumineuses du rainbow flag sur la tour Reyers, la Commission Européenne… Des rainbows actions un peu partout dans la ville donc avec une carte interactive pour vous faire votre itinéraire de balade :
5 images
© Tous droits réservés

Focus sur la santé

5 images
© Tous droits réservés

Cette année, la communauté LGBTI + a décidé de mettre l’accent sur la santé : la santé physique, mais aussi mentale, sociale et le bien-être. Car si les droits des personnes gays, lesbiennes, bi et transgenres se sont améliorés, il y a encore beaucoup à faire en matière de santé et le besoin d’une société plus inclusive est toujours criant.

L’asbl Belgian Pride souligne qu’au cours des 40 dernières années, l’acceptation a augmenté et les droits des personnes LGBTI en Belgique se sont considérablement améliorés. Cependant, le bien-être des personnes n’a pas suivi cette tendance. La santé mentale ne semble pas s’améliorer. Des études montrent que les personnes LGBTI + ont toujours un risque beaucoup plus élevé de souffrir de problèmes de santé mentale et un risque beaucoup plus élevé de pensées et de tentatives suicidaires.

Quant à la santé physique, on est aussi confronté à de nombreux défis. Les lesbiennes, par exemple, ont un risque plus élevé de cancer du sein et du col de l’utérus. Chez les personnes intersexes, il existe encore des interventions médicales non nécessaires qui peuvent par la suite entraîner des traumatismes et des conséquences physiques. Et n’oublions pas que les hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes ainsi que les personnes transgenres en tant que travailleurs-euses sexuelles connaissent une prévalence du VIH plus élevée.

La Belgian Pride en appelle au secteur du bien-être et de la santé pour fournir une aide et un soutien de qualité, inclusifs et accessibles, qu’ils soient sociaux, psychologiques ou médicaux, adaptés aux besoins et aux expériences de toutes les personnes LGBTI +. 

 

5 images
© Tous droits réservés

Le message de la Pride cette année sera donc plus que jamais que la société intègre la diversité sexuelle et la diversité de genre. Parce qu’une société inclusive brise les normes de genre et de sexualité et supprime les causes de base du mal-être. Nous sommes acteurs de cette société et nous pouvons tous et toutes, au quotidien, contribuer à l’épanouissement humain.

Newsletter Tipik

Restez informés chaque semaine des évènements et concours Tipik à venir.

OK