Le nouveau OSS 117 projeté en clôture de Cannes : retour sur la saga culte

C’est un des films les plus attendus de l’été, la troisième aventure du célèbre agent OSS 117Alerte rouge en Afrique noire sortira chez nous le 4 août prochain.

En attendant, c’est le prestigieux public du festival de Cannes qui aura l’occasion de le visionner en primeur ce week-end. Le film, cette fois réalisé par Nicolas Bedos, sera la projection de clôture de ce 74e festival de Cannes. Pour patienter avant de retrouver ce sacré Hubert joué par Jean Dujardin et de découvrir son nouveau petit protégé, OSS 1001 interprété par Pierre Niney, replongeons ensemble dans le culte, dans les répliques des deux premiers volets de la saga.

Un univers qui est librement inspiré des romans de Jean Bruce que beaucoup vont s’empresser d’aller revoir avant d’attaquer le troisième film. Des phrases que les plus grands aficionados placent dès que l’occasion se présente.

OSS 117 : Le Caire, nid d’espions

En 2006 débarque un ovni au cinéma signé Michel Hazanavicius. Les aventures d’Hubert Bonisseur de La Bath alias OSS 117, ce James Bond raté avec quasiment autant de charme. Parti sur les traces de ce bon vieux Jack infiltré à la SCEP (sidi), on y suit les aventures maladroites de l’espion bourré de clichés tournés en dérision à la perfection plongée dans un monde des années 50 sous le règne de René Coty. Un premier opus truffé de phrases cultes qui sont passées dans le langage quasiment commun :

  • Comment est votre blanquette ?

Ma Blanquette est bonne. Cette fameuse phrase qui sert de code aux espions pour se reconnaître entre eux est évidemment devenue une référence ultime pour les fans de la saga au moment du repas. Un incontournable si une blanquette de veau est présente sur le menu. Et puis bon, si vous avez encore une petite faim vous prendrez un ramequin de harengs pomme à l’huile, on m’en dit le plus grand bien !

  • T’es mauvais Jack !

Si vous avez vu le film et que vous avez un ami qui s’appelle Jack, Jacques ou même Jacob, vous lui avez déjà forcément dit cette phrase au moindre faux pas.

  • Tu n’est pas seulement un lâche, tu es un traître, comme ta petite taille le laissait deviner.

Au moment où Hubert se rend compte de la supercherie dans laquelle il est tombé, il prononce cette phrase devenue une vraie réponse inévitable pour tout ami un peu plus petit qu’un fan de OSS 117.

En 2009, c’est Rio qui ne répond plus pour le deuxième et très attendu OSS 117, toujours dirigé par Hazanavicius. Le film est une succession d’hommages et de références cachées du Corcovado aux hauteurs de Gstaad (où tu as tué mon frère). Et là encore une farandole de répliques devenues cultes.

  • Comme un lundi

Oui, cette phrase que l’on entend littéralement 6 jours sur 7 a été popularisée par un moment au tout début du film OSS 117 – Rio ne répond plus.

  • Je connais cette théorie

C’est une des répliques du film les plus reproduites : sur des stickers, des pulls, des t-shirts… Pas convaincu par un propos ? C’est la réponse idéale, on peut clairement dire merci Hubert. Dans son contexte, il répond à la phrase "Tous les Allemands ne sont pas nazis monsieur", un exemple parfait de la jonglerie maîtrisée avec les sujets sensibles.

  • Habile !

… Bill !

Newsletter Tipik

Restez informés chaque semaine des évènements et concours Tipik à venir.

OK