Cannes 2021 : Spike Lee ouvre les festivités avec un discours poignant

C’est en énonçant un discours fort et engagé que Spike Lee, le président de la 74e édition du Festival de Cannes, a déclaré les festivités ouvertes.

Lors de la conférence de presse de présentation du jury du Festival de Cannes, Spike Lee a dénoncé le racisme systémique et les violences policières dans un discours poignant.

Le scénariste, réalisateur, acteur et producteur américain est revenu sur ses débuts à Cannes, lesquels remontent à 1989. Lors de cette édition, Spike Lee présentait son film "Do The Right Thing" dans lequel le personnage, Radio Raheem, se fait assassiner par des policiers. Force est de constater que 32 années plus tard, le long-métrage est toujours d’actualité. En effet, les liens avec les assassinats de Georges Floyd ou encore, d’Eric Garner (entre autres) sont inévitables. Le Président du Jury blâme alors les dirigeants du monde entier qu’il qualifie de "gangsters".

Si Spike Lee a choisi minutieusement ses mots, il en a fait de même pour sa casquette sur laquelle nous pouvons lire "1619". Il s’agit de l’année d’arrivée des premiers esclaves noirs en Virginie.

Une ouverture singulière pour une année particulière

La pandémie mondiale a mis le monde sur stop et tous les événements ont dû être annulés. Pour cette édition du Festival de Cannes, le Président engagé et le reste du jury devront alors attribuer la Palme D’or au film gagnant parmi 24 œuvres cinématographiques, au lieu de 20.

Newsletter Tipik

Restez informés chaque semaine des évènements et concours Tipik à venir.

OK