Le cauchemar d’Angèle : les acouphènes

La chanteuse souffre d’acouphènes depuis plus de 2 ans et en a même fait une chanson "J’entends" pour l’aider à évacuer ses angoisses. Elle en avait parlé face caméra au média français Brut. Rattrapage si vous l’aviez manquée.

 

2 images
© Tous droits réservés

Les oreilles, cet organe fragile qu’il faut préserver. On ne le dit sans doute pas assez. Les acouphènes, vous connaissez ? C’est une perte d’audition qui provoque des bruits, sortes de bourdonnements, sifflements, dans les oreilles. Terminé le silence, pour toujours. La principale cause : les traumatismes sonores, notamment la musique trop forte, d’où l’importance d’être prudent en concert (même si des normes existent bien entendu) et quand on écoute de la musique au casque (ou écouteurs).

Angèle connaissait le problème parce que dans la famille Van Laeken, le père, Marka, et le fils, Roméo Elvis, en ont. Mais elle était loin de s’imaginer qu’elle souffrirait du même problème elle aussi. C’est un problème de micro lors d’un direct télé qui les a déclenchés ces acouphènes. Angèle a cru résoudre l’absence de son en augmentant le volume de ses oreillettes et, horreur, elle a reçu un coup de "jus" dans les oreilles, les fréquences venant taper dans ses tympans.


Voir aussi : Angèle reprend Britney Spears dans un beau live en plein air


Pendant des mois, elle n’a rien dit, à personne. Une manière de nier le problème. Alors comme tout le monde, elle a cherché des réponses sur Google, mauvaise idée, on le sait tous, mais on le fait quand même ! Elle a gardé pour elle ses angoisses, terrifiée à l’idée d’avoir endommagé son outil de travail. Et puis il a fallu apprendre à vivre avec, à se familiariser avec ces sons qui font désormais partie d’elle.

En parler, pour Angèle, c’est aussi "une manière de sensibiliser les gens" face à ce problème qui peut nous pourrir la vie. Et de conclure : "Les acouphènes je pense que ça fait partie des trucs qui peuvent rendre fou. Moi j’ai de la chance parce que c’est vraiment très léger. Mais je pense qu’il y a des gens qui font des dépressions et je leur envoie tout mon soutien."

"Encore lui, ce même bruit, j’en peux plus, il me tue."

Newsletter Tipik

Restez informés chaque semaine des évènements et concours Tipik à venir.

OK