De plus en plus de concerts-tests organisés en Europe… De l’espoir aussi pour la Belgique ?

Après des mois de crise sanitaire ayant mis à l’arrêt concerts et festivals, pourra-t-on espérer un retour progressif de la musique live courant 2021 ?

C’est ce que souhaitent plusieurs pays européens qui mettent en place des concerts-tests pour examiner dans quelles conditions les rassemblements de spectateurs pourraient se faire de manière sécurisée malgré la pandémie.

Une première expérience a eu lieu cet été en Allemagne. Et plus récemment, en décembre, c’est l’Espagne qui a organisé, avec succès, un concert-test à Barcelone, rassemblant environ 500 spectateurs. Durant le concert la distanciation sociale n’était pas obligatoire. Par contre, tous les participants ont été soumis à un test rapide à l’entrée et devaient porter un masque qu'ils ont pu toutefois enlever pour boire un verre. Une attention particulière a également été accordée à la ventilation de la salle. Une semaine après le spectacle, les participants se sont refait tester et aucune contamination n’était à déplorer.

Ces expériences encourageantes poussent la France à se lancer également. Des concerts-tests devraient être organisés dans les prochaines semaines à Paris et à Marseille, rassemblant 900 à 2000 personnes.

Et en Belgique ? Aucune initiative de ce type n’a encore été avancée. L’épidémiologiste Marius Gilbert, interviewé dans le JT de la RTBF, invitait à la prudence suite à cette expérience espagnole en rappelant : "Ce n’est pas forcément le risque individuel lors d’un évènement qui compte, c’est l’addition de ces risques qui vont être multipliés dans autant de concerts, autant de soirées, qui petit-à-petit peuvent amener à un risque plus significatif."

D’autres, comme Ticketmaster, leader mondial de la vente de tickets de spectacles, proposent d'obliger chaque spectateur à fournir une preuve de non-contamination au Covid-19 pour utiliser son billet.

Un peu dans le même esprit, Damien Dufrasne, organisateur du Dour Festival et Président de La Fédération des festivals de musique en Wallonie Bruxelles, plaide en faveur d’une sorte de "passeport" qui pourrait combiner des données liées à la vaccination, aux tests PCR et aux tests antigènes rapides pour s’assurer qu'un festivalier est bien négatif.

Les pistes à explorer restent nombreuses mais une chose est sûre : du côté des professionnels, comme du côté du public, l’envie de se retrouver autour d’une scène est toujours plus pressante. Et l'émergence de concerts-tests donne à certains l'espoir d'une reprise de la vie culturelle d'ici l'été…

Newsletter Tipik

Restez informés chaque semaine des évènements et concours Tipik à venir.

OK