The Grudge (horreur) : 3 anecdotes que vous ne connaissez peut-être pas

The Grudge 3, le dernier épisode de la saga d’horreur, a donné des frissons aux quatre coins du globe. À défaut de vous dévoiler le point d’orgue de la trilogie, on vous propose trois anecdotes sur The Grudge que vous ne connaissez peut-être pas.

Mais avant de commencer, replaçons l'histoire. Une jeune femme japonaise détient la clé du secret qui pourrait mettre fin à la malédiction des Saeki (une famille japonaise morte dans des circonstances plus qu'étranges). Naoko, déterminée à résoudre cette énigme, part à Chicago où elle rencontre, dans un immeuble hanté par les fantômes des Saeki, un groupe de personnes essayant tant bien que mal d'échapper à la malédiction...

1. L'un des acteurs principaux, Gil Mckinney, (le beau gosse de "The Grudge 3") vous dit quelque chose ?

C'est normal, car il a déjà fait des apparitions dans des séries au succès international. Dans Once Upon a time, il incarne le prince Eric (dans les saisons 3, 4 et 6). Souvenez-vous, c'est la série ABC qui depuis 2011 nous replonge dans l'univers féérique des personnages de Disney. Gil y tient le rôle du Prince Eric, le mari de la petite sirène Arielle (jouée par Joanna Garcia).

Dans un tout autre registre, il joue également l'interne Paul Grady, arrivé dans l'avant dernière saison de Urgences, la série culte des 90's. Il restera dans l'hôpital Cook Country de Chicago durant deux saisons (14 et 15). Peut-être l'avez vu aussi passer dans Grey's Anatomy (2012) où il joue Chris, un chirurgien cardiothoracique venant en dernier recours au Grey Sloan Memorial Hospital. Il demande l'aide du seul et unique Alex Karev pour sauver la vie de son fils. Gil McKinney a aussi pointé le bout de son nez à l'écran dans Le Mentaliste (2010) et enfin plus récemment dans Esprits Criminels (2016).

2. La trilogie "The Grudge" est un remake d'une série d’horreur à succès japonaise : "Ju-on"

Lancée en 2000, elle a été créée par Takashi Shimizu qui, pour la petite anecdote, l'a imaginée alors qu'il était encore aux études de cinéma à Tokyo. Le titre japonais a été traduit et réadapté au cinéma américain avec la saga The Grudge quelques années plus tard. Le premier opus de la trilogie US a été l’un des films les plus profitables Outre-Atlantique lors de sa sortie en 2004. Il a devancé l’indétrônable Saw (une référence dans la catégorie des films d'horreur) ou encore Scooby Doo 2 (une toute autre ambiance, on vous l'accorde). Pour vous donner une petite idée, à l'échelle mondiale, le film a rapporté au total 187 281 115 $, soit 157 814 071 €, tranquille.

3. "The Grudge 3" est tourné en Bulgarie bien que l'histoire se déroule à New-York et à Tokyo

La raison ? Contrairement au premier film de la saga, le budget du dernier épisode était beaucoup moins pharaonique. Qui dit film à plus petit budget dit inventivité. Du coup, changement de lieu de tournage et direction la Bulgarie ! Le principal challenge de l'équipe a été d'affronter les conditions météorologiques bulgares assez difficiles et diamétralement opposées à celles prévues dans le scénario. Mais finalement, ce changement géographique offre au film des scènes cocasses (vous le constaterez par vous-même, lors de la scène suivant l’enterrement où il neige à seaux).

The Grudge 3 est à retrouver le 16 avril sur Tipik à 22h10.
Frissons garantis !

Et pour les amateur·trices de films d'horreur qui veulent aller plus loin, une nouvelle version tortueuse de ce classique du genre a vu le jour en 2020.

Newsletter Tipik

Restez informés chaque semaine des évènements et concours Tipik à venir.

OK