Les relations entre climat et agriculture au menu du "Festival Alimenterre"

Le festival de films "Alimenterre" revient du 9 au 16 octobre 2021 pour une 13ème édition (la première en simultanée à Bruxelles et en Wallonie) pour questionner nos manières de cultiver et d’habiter la Terre. Au programme, on retrouve des projections de films-documentaires, bien sûr, mais aussi des rencontres-débats, des animations et des ateliers pour résister et transformer nos systèmes alimentaires.

Cette année, l’organisation a décidé d’axer la programmation sur les liens entre climat et agriculture, en prévision de la COP26 qui débute le 1er octobre à Glasgow et en réponse aux catastrophes naturelles qui ont marqué l’été 2021 ici et ailleurs. La souveraineté alimentaire est une problématique qui nous concerne tous et, pour mettre à la fois l’accent sur les pays du Sud (où opère SOS Faim, ONG à l'initiative de l’événement) et le local, l'organisation s’est associée avec le "Festival Nourrir Bruxelles", avec notamment une cérémonie de clôture commune marquée par la projection du film "Tandem Local" (présenté hors compétition), le 16 octobre au See U à Bruxelles.

Que ce soit au niveau des sujets ou de la diversité des formats, cette édition 2021 regorge de petites perles à voir ou autres activités auxquelles participer. Et pour vous aider à ne pas les manquer, on a dressé une petite liste ci-dessous. Certaines sont gratuites, d’autres payantes et, pour ne pas être surpris, les modalités et la totalité de la programmation festival est disponible en cliquant ici. À noter également que le Covid Safe Ticket sera d’application à Bruxelles.

"Le périmètre de Kamsé" – Soirée d’ouverture

Dans le nord du Burkina Faso, la désertification grignote les terres et l’immigration vide les villages. À Kamsé, dans le Centre-Est du pays, les habitants restés sur place se sont lancés dans un chantier pharaonique avec des moyens d’un autre temps : creuser dans la fournaise, à la pelle et à la pioche, un réseau de digues et de mares, puis planter des milliers d’arbres pour reverdir et fertiliser les zones conquises par le désert. Une bataille menée par les femmes.

La projection sera suivie d’une discussion sur le thème "Climat et agriculture : l’impérative transition vers des systèmes alimentaires durables ?" en présence de Blandine Sankara, coordinatrice de l’association Yelemani au Burkina Faso et invitée d’honneur du festival ; Rebecca Thissen, chargée de recherche sur la Justice climatique pour le CNCD-11.11.11 ; et Olivier Zuchuat, réalisateur du film.

Le 9/10 à 18h30 au Kinograph (See U) à Bruxelles

Le film est également projeté le 12/10 à 18h30 la Grange du Douaire et le 13/10 à 20h au Campus ULiège d’Arlon.

Conférence-débat : quels modèles de distribution pour une alimentation durable ?

Le Festival Alimenterre et le Festival Nourrir Bruxelles croisent leur regard pour questionner le rôle des différents modèles de distribution en faveur de systèmes alimentaires durables et résilients. Comment la grande distribution, les circuits courts, les coopératives, les groupes d’achat, les marques ou labels spécifiques contribuent-ils réellement à la transition alimentaire, sociale et écologique ? 

Une conférence-débat en présence de Nicolas Lambert (Fairtrade Belgium), Alexis Descampe (Färm), Pierre Laviolette (Collectif 5C), Laurence Lewaelle (GASAP), Pascal Leglise (Carrefour).

Le 11/10 à 19h au Théâtre Le Public (Bruxelles).

Courts-métrages, soupe de poulet et rencontres

Le 12 octobre, la Wallonie joint le pas à la capitale avec, notamment, une soirée dédiée aux courts-métrages à Liège. Au programme : une sélection de trois films courts dont un belge, "JunkFoodBadTrip, de Kévin Dupont. Un show de l’extrême, avec des cascadeurs-skateurs qui s’envolent au-dessus d’un poulet rôti géant et la foule qui tourne la grande roue des additifs pour gagner des cadeaux.

La projection sera suivie d’une rencontre et d’échanges sur le thème " La production de poulet en circuits courts " en présence de l’équipe de tournage et Harry Raven, éleveur de poulet fermier à la Ferme du Mont des Brumes de Francorchamps.

Le 12 octobre 2021 à 19h au Centre Liégeois du Beau-Mur.

Quelle place pour les nouvelles générations dans l’agriculture ?

Le modèle agro-chimique mis en place à la fin des années 50 arrive à sa fin et l’urgence environnementale provoque chez les futurs agriculteurs de nombreux questionnements. Comment produire mieux et de façon durable ? C’est ce défi immense qu’Audrey et Lauriane, deux citadines qui ont décidé de changer de vie pour se consacrer à l’élevage, ont choisi de relever. Elles reprennent Kervily, la ferme laitière que Jean-Yves et Babeth ont façonné depuis trente ans. Une ferme laitière à taille humaine, où les animaux pâturent toute l’année.

Le temps d’une saison, le film "L’Installation" suit ce passage de relais entre deux générations et tente d’insuffler de l’espoir alors que la moitié des agriculteurs va prendre sa retraite dans les dix prochaines années, sans avoir de repreneur…

Le 13/10 à 18h45 au Kinograph (See U) à Bruxelles et le 14/10 à 19h30 à la Maison de la Culture d’Arlon, suivie d’une discussion sur le thème "La transmission des fermes et le déclin des exploitations familiales dans nos régions : quel avenir pour l’agriculture familiale ?".

Les podcasts : nouveaux récits pour une transition écologique ?

Convaincu par la force de la parole et des voix, le Festival Alimenterre organise une rencontre autour de la production et de la réalisation de podcasts centrés sur les enjeux de l’alimentation, de l’agroécologie et de l’environnement pour questionner les modes de narration, les démarches et les nouvelles pratiques d’écoute.

Des entrevues et discussions sont programmées avec Marie-Yemta Moussanang (réalisatrice d’Afrotopiques), Lou Aendekerk (réalisatrice des Champs des possibles), Stéphanie Grosjean (réalisatrice de L’Instant Papillon) et Pierre Coopman (co-réalisateur de Champ d’actions).

Le 14/10 à 18h30 au See U (Bruxelles).

"Décolonisons l’écologie"

Les personnes racisées sont les premières concernées par le dérèglement climatique, ses impacts environnementaux, sanitaires et sociaux, et pourtant, celles-ci sont invisibilisées au sein de la lutte écologique mainstream, dans les instances de décisions, de construction des stratégies de lutte et de production des enseignements.

L’équipe de "Décolonisons l’écologie" s’est rendue en Martinique pour écouter et apprendre des personnes qui souffrent en première ligne des conséquences du réchauffement planétaire et transmettre leurs propositions de solution à travers ce film militant et percutant.

La projection du 14/10 est suivie d’une discussion sur le thème "Comment repenser les enjeux écologiques sous le prisme du (dé) colonialisme ? Pratiques résilientes au Nord et au Sud", en présence de Cannelle Fourdrinier, co-réalisatrice du film.

Le 14/10 à 19h au Centre culturel Les Chiroux (Liège) et le 15/10 à 17h au Kinograph (See U) à Bruxelles.

Newsletter Tipik

Restez informés chaque semaine des évènements et concours Tipik à venir.

OK