Les jeux vidéo d’horreur : un passage réussi au cinéma ?

Depuis que le jeu vidéo existe, il a toujours été une source d’inspiration pour le cinéma. Simple adaptation d’un concept ou revisite totale de l’œuvre originale, le passage est toujours risqué. Presque tous les genres de jeux y sont passés, mais s’il y a bien un genre qui se prête à merveille au grand écran, c’est l’horreur.

De Super Mario Bros à Need For Speed en passant par Warcraft, la plupart des genres de jeu ont été portés à un moment ou à un autre au grand écran. Que ce soit de l’aventure, de la course ou de l’action, il y en a pour tous les goûts. Mais ce qui met tout le monde d’accord en termes de portage, c’est l’horreur. En effet, dans les deux cas, l’effet recherché par le joueur et le spectateur est le même : le frisson derrière l’écran.

Resident Evil

Lorsqu’on évoque les jeux vidéo d’horreur, comment ne pas penser à Resident Evil ? Véritable succès mondial, la saga a fait ses débuts en 1996 sur la PlayStation et connaît encore un grand succès aujourd’hui. Même si les opus diffèrent, l’objectif reste toujours le même : survivre tant bien que mal dans un milieu infesté par les zombies qui veulent votre peau. License à succès, il ne fallut que quelques années avant que la première adaptation cinématographique voie le jour en 2002. Depuis, il existe six volets dont l’intrigue et les personnages sont inspirés de l’œuvre vidéoludique, et la série détient le record de l’adaptation d’un jeu vidéo ayant eu le plus de succès.

2 images
RESIDENT EVIL 2 APOCALYPSE PARADISO 2 © SOURCE RTBF

Doom

Véritable pionner, lorsque le premier opus de la saga Doom est sorti en 1993, il a révolutionné le genre en réussissant un triple exploit : imposer définitivement la 3D dans les jeux, devenir l’un des jeux les plus joués au monde, et participer à créer un nouveau genre : le First Person Shooter, abrégé en FPS. Les différents épisodes de la série se déroulent dans un univers mélangeant des éléments de science-fiction et d’horreur, le joueur incarnant un soldat devant faire face à une invasion de démons venus de l’enfer via un portail interdimensionnel. Si la saga vidéoludique est un succès, ce ne fut pas le cas de l’adaptation cinématographique, sortie en 2005. Le film fait un flop au box-office, et le scénariste s’est excusé en avouant que le film n’aurait pas grand-chose à voir avec le jeu, les personnages étant supposés affronter des démons de l’enfer et pas des mutants.

Silent Hill

Dans la lignée de Resident Evil, Silent Hill est un jeu de type survival horror et sorti en 1999 sur la PlayStation. Véritable pionnier, il est réputé pour avoir révolutionné le jeu d’horreur par son approche psychologique de la peur avec une mise en scène ingénieuse et expressivité des personnages, le titre a connu un succès international et possède une identité souvent jugée plus aboutie que sa série concurrente Resident Evil. Il marque les débuts d’une longue série de jeux qui s’est poursuivie jusqu’en 2012. En 2006, Christophe Gans en a réalisé l’adaptation cinématographique. Dans celle-ci, la petite Sharon est obsédée par un lieu lugubre appelé Silent Hill et sa mère, Rose décide de l’accompagner sur place mais se rend vite compte que ce lieu étrange ne ressemble à rien de normal.

Ne manquez pas Silent Hill dans votre soirée horreur de ce vendredi 11 décembre à 23h30 sur Tipik et sur Auvio ! Il sera également disponible en replay sur Auvio pendant 30 jours.

Ce programme est également disponible en version sous-titrée.

Newsletter Tipik

Restez informés chaque semaine des évènements et concours Tipik à venir.

OK