"Le monde respire": Nicolas Hulot nous parle du documentaire essentiel

Le monde respire est un documentaire réalisé par le journaliste belge Adel Lassouli et coproduit par la RTBF et Okiswitch, dont le récit nous est conté par Thomas Dutronc, qui donne longuement la parole à des personnalités engagées sur le terrain de l’environnement parmi lesquelles nous retrouvons Nicolas Hulot.

Militants écologistes, scientifiques, artistes, académiciens, jeunes actifs pour le climat, responsables d’ONG, toutes et tous estiment qu’il est temps de tirer les leçons de la crise sanitaire actuelle, car si on ne profite pas de l’arrêt imposé par le confinement pour inventer un autre monde, nous aurons vraisemblablement gâché nos dernières chances. C’est ce que ce documentaire tente de nous expliquer au travers d’images de notre planète mise en ralenti et d’interventions de dizaines de personnalités, entreprises et anonymes engagés.

Nicolas Hulot est catégorique : "À l’issue de cette crise, nous serons tous gagnants ou tous perdants. À cette période se joue ni plus ni moins l’avenir de l’humanité." L’ancien Ministre de l’Écologie tient donc un discours alarmant, mais optimiste : "La bonne nouvelle, c’est que nous avons les outils nécessaires. Ce qui fait défaut, c’est l’intelligence collective à nous fixer des limites. Nous avons été dans une sorte d’ébriété en pensant que notre bonheur serait proportionnel à une cumulations des biens. Cette crise sanitaire nous permet de synchroniser la science et la conscience."

L’objectif de ce documentaire n’est donc pas de culpabiliser, mais de responsabiliser : "Il faut projeter les gens dans le monde de demain, leur montrer à quoi il peut ressembler." Si Le monde respire apporte des solutions à petite échelle, Nicolas Hulot précise que c’est l’ensemble des solutions qui fera la différence. "Ce qu’on vise aujourd’hui, c’est l’efficience. Il y a 3 principes pour organiser la métamorphose d’une société. Premièrement, il faut de la prévisibilité : se fixer des objectifs à court et long terme en fonction de la difficulté des mutations. Ensuite, il faut de l’irréversibilité, et de la progressivité."

 

Le Monde Respire, un documentaire de 63 minutes réalisé par le journaliste belge Adel Lassouli raconté par Thomas Dutronc, une coproduction RTBF à découvrir en replay sur Auvio !

Ce programme est également disponible en version sous-titrée.

Newsletter Tipik

Restez informés chaque semaine des évènements et concours Tipik à venir.

OK