“Jessabelle”, un film d’horreur du producteur de “Paranormal Activity” et “American Nightmare”

Début des années 2000, Jason Blum crée Blumhouse Productions et bouscule l’industrie du cinéma avec son nouveau modèle de production : proposer des films à petit budget et en faire des cartons du box-office (Paranormal Activity, American Nightmare). Pour Jessabelle, Jason Blum collabore avec le réalisateur Kevin Greutert (Saw 6, Saw 3D) et aborde un sujet que le producteur affectionne : les esprits. Découvrez le fruit du travail de ce duo spécialiste de l’épouvante dans le film d’horreur de la semaine : Jessabelle, diffusé le vendredi 26 février à 22h08 sur Tipik et sur Auvio.

Le point commun entre “Paranormal Activity” et “Jessabelle”

Plus de dix ans après la création de sa société de production, Jason Blum a des dizaines de films à son actif dont l’énorme succès Paranormal Activity sorti en 2007. Huit ans après ce phénomène, Blum produit le film d’horreur Jessabelle, qui lui aussi met à l’honneur les maisons hantées. Pour ce long-métrage, Blum étoffe son équipe et fait appel à un autre maître de l’horreur, Kevin Greutert, qui sera le réalisateur de Jessabelle. Technicien de formation, Greutert a été le monteur vidéo des cinq premiers films Saw. Il devient ensuite réalisateur de long-métrage avec Saw 6 et Saw 3D. Greutert à bord, il ne manquait donc plus qu’à Jessabelle, un cadre idéal pour parler des esprits : les bayous de Louisiane et son vaudou ancestral

Dans Jessabelle, on découvre l’histoire d’une jeune femme qui retourne vivre chez son père après avoir perdu l’usage de ses jambes dans un grave accident. Jessabelle occupe alors l’ancienne chambre de sa défunte mère et y découvre des cassettes VHS qu’elle lui a laissées à son attention. Cette découverte va alors réveiller des secrets familiaux mais aussi un fantôme que rien ne semble arrêter. 

Retrouvez Jessabelle, le vendredi 26 février à 22h08 sur Tipik et sur Auvio. Ce film sera également disponible en replay sur Auvio jusqu'au 28 mars !

La recette magique de Blumhouse Productions

Paranormal Activity a engendré près de 200 millions de dollars à travers le monde alors que son budget initial était de 15.000 dollars. Un exploit incroyable basé sur une recette créée par Blumhouse Productions : des prises de vue filmées de façon économique, un casting méconnu et un coût de production minimum. Une méthode de production qui a d’ailleurs fait ses preuves puisque Paranormal Activity est considéré comme l’un des films les plus lucratifs de l’histoire d’Hollywood.

via GIPHY

Depuis ce succès colossal, le producteur a une règle d’or : il n’investit jamais plus de 5 millions de dollars dans un long-métrage. Cette règle, le producteur va la reproduire pour d’autres films comme Insidious, Sinister ou encore American Nightmare. Ces films sont devenus eux aussi, d’énormes succès que ce soit au box-office ou sur le plan financier.

"Tout le monde est payé au lance-pierres, avec un intéressement sur les recettes, explique Jason Blum à L’Express. Croyez-moi, cela motive pour aboutir au meilleur film possible. Et pour la promo, les vedettes deviennent d'un coup très disponibles ! Pour le premier “American Nightmare”, Ethan Hawke a été payé seulement 11.000 dollars [8.000 euros]. Après recettes, il a gagné 2 millions [1,48 million d'euros] !" 

2 images
Ethan Hawke dans "American Nightmare". © Tous droits réservés

Aujourd’hui, Blum a réussi à transformer des films à budget low-cost en poules aux œufs d’or et à bâtir un véritable empire (200 millions de dollars). Cela ne l’empêche pas de continuer à évoluer, puisque la sortie d’American Nightmare 5 est prévue pour 2021, quant au film Paranormal Activity, un septième volet est attendu pour 2022. Preuves que lorsque la recette fonctionne, les résultats sont au rendez-vous.

Ne manquez pas Jessabelle, le vendredi 26 février à 22h08 sur Tipik et sur Auvio. Ce film sera également disponible en replay sur Auvio jusqu'au 28 mars !

Newsletter Tipik

Restez informés chaque semaine des évènements et concours Tipik à venir.

OK