Une famille noire américaine va récupérer une plage de 75 millions $ que ses ancêtres s’étaient fait confisquer par Los Angeles

La plage appartenait à une famille noire américaine de Californie, elle a été confisquée (contre dédommagement ridicule) par la ville en 1924. Aujourd’hui, les descendants du couple lésé retrouvent leur propriété qui vaut 75 millions de dollars.

Cette histoire, racontée par CNN, commence il y a un siècle. Un couple afro-américain possède alors une plage dans la station balnéaire de Manhattan Beach, une ville du sud de la Californie connue pour son côté pittoresque. Achetée 1225 $ en 1912, ils y ont construit différentes installations, dont un café et des vestiaires pour proposer une plage aux familles noires voulant profiter du soleil et de la détente.

3 images
© Capture d’écran Google Maps

Charles et Willa Bruce ne vont malheureusement pas profiter longtemps de ce petit paradis puisque le voisinage est en majorité blanc et que le Ku Klux Klan fait rage dans la région. Les familles arrêtent de venir sur place pour ne plus souffrir des discours racistes ou encore des nombreux sabotages (pneus crevés, pancartes racistes, etc.).


En 1924, la ville décide de faire un joli parc pour les résidents blancs qui ont envie de nature et décide de réquisitionner la parcelle des Bruce en échange d’un montant ridicule, histoire de dire qu’ils ne l’ont pas volée.

Cependant, la ville laissera le terrain en friche pendant des dizaines d’années ce qui fait penser aux descendants que le but n’était pas de construire un parc mais bien d’éloigner les noirs qui posaient problème à la municipalité. Le terrain passera finalement aux mains de l’État et du comté de Los Angeles en 1995 et le fameux parc verra enfin le jour.


Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Pour rajouter au tragique, le couple a dû déménager dans le sud de Los Angeles, sont devenus des ouvriers et sont décédés 5 ans après s’être fait voler leur propriété.

La balance de l’histoire se restaure

3 images
Manhattan Beach, où les maisons se vendent à 7 millions $ © 2020 Getty Images

Aujourd’hui, le karma fait son œuvre (un peu tard, certes) et la municipalité va rendre à la famille ce domaine dont elle aurait dû hériter : "Les Bruces se sont fait voler leur rêve américain", a déclaré la superviseuse du comté Janice Hahn. "Leurs descendants auraient presque certainement été millionnaires s’ils avaient pu conserver leur propriété et leur entreprise prospère."

La propriété sera rendue aux descendants mais un long processus juridique devra le rendre légal, il faudra probablement jusqu’à la fin de l’année pour que tout cela soit acté. Cependant, ils ne pourront pas détruire les installations qui se trouvent sur le terrain et une option que la famille envisage sérieusement afin de récolter l’usufruit de leur propriété serait de louer le terrain à la municipalité qui pourra continuer d’en jouir tout en ajustant la balance de l’histoire.