Une étoile Michelin pour l'hôtel Trump de Washington

Le restaurant de sushis du Trump International Hotel de Washington rejoint les étoilés Michelin.
Le restaurant de sushis du Trump International Hotel de Washington rejoint les étoilés Michelin. - © ZACH GIBSON/AFP

Donald Trump a beau être un consommateur revendiqué de fast-food, au moins un des établissements de son empire hôtelier joue la carte de la gastronomie: le restaurant de sushis du Trump International Hotel de Washington rejoint les étoilés Michelin.

 

"Sushi Nakazawa" est récompensé d'un premier macaron dans l'édition 2020 du guide rouge, dévoilée mardi.

Cet établissement du chef Daisuke Nakazawa, qui possède un autre restaurant étoilé à Manhattan, est primé pour sa "cuisine délicieuse", la fraîcheur "primordiale" de ses poissons et le spectacle offert par ses préparateurs de sushis "aux mains œuvrant aussi silencieusement et précisément que celles d'un chirurgien sur des comptoirs méticuleusement organisés".

Ces louanges ne doivent pas faire oublier que "Sushi Nakazawa" est installé dans l'un des hôtels les plus controversés de la planète.

En effet, Donald Trump est accusé d'y réaliser des profits du fait de sa fonction présidentielle, qui encouragerait les délégations étrangères à y descendre lors de leurs visites à Washington.

Personnalité médiatique à la tête d'un empire gastronomique aux Etats-Unis, le chef d'origine espagnole José Andrés avait renoncé à ouvrir un restaurant au Trump International Hotel après les propos du candidat républicain dénigrant les immigrés lors de la campagne électorale de 2016.

 

Le Michelin 2020, quatrième édition du guide consacré à Washington, a dévoilé par ailleurs mardi un palmarès sans coup de théâtre.

Des étoiles ont été décernées, au total, à 18 établissements de la capitale fédérale américaine. Dans la prestigieuse catégorie des trois étoiles, le "Inn at Little Washington" du chef Patrick O'Connell demeure seul au sommet.

La catégorie des deux étoiles reste également inchangée avec "Minibar" de José Andrés et "Pineapple and Pearls" du chef Aaron Silverman. Suivent quinze "une étoile", parmi lesquels quatre nouveaux entrants.