Une Canadienne rend des objets volés à Pompéi après 15 ans de "malédiction"

Une canadienne rend des objets volés à Pompéi après 15 ans de "malédiction"
Une canadienne rend des objets volés à Pompéi après 15 ans de "malédiction" - © Buena Vista Images - Getty Images

Une Canadienne a récemment rendu cinq artefacts qu’elle avait pris à Pompéi en 2005, disant qu’ils lui avaient porté malchance depuis des années. Elle n’est pas la seule à avoir rendu des objets au site historique avec des histoires de malédiction.

D’après CNN, Nicole a renvoyé deux carreaux de mosaïque blanche, deux morceaux d’amphore et un morceau de mur en céramique au parc archéologique de Pompéi, le tout accompagné d’une lettre expliquant sa décision : "Je voulais avoir un morceau d’histoire qui ne pourrait pas être acheté", se disant "jeune et stupide" à l’époque.

Dans sa lettre, elle explique également que ces objets volés lui avaient porté la poisse depuis des années. En effet, elle aurait souffert de deux épisodes de cancer du sein, entraînant une double mastectomie et sa famille aurait de gros problèmes financiers. "On ne semble pas pouvoir avancer dans la vie", a-t-elle écrit, attribuant la malchance aux artefacts.

"J’ai pris un morceau d’histoire capturé à une époque avec tant d’énergie négative", la raison selon elle de sa malchance.

"Nous sommes de bonnes personnes et je ne veux plus transmettre cette malédiction à ma famille, à mes enfants ou à moi-même", a-t-elle également écrit dans sa lettre. "Veuillez pardonner mon acte de négligence que j’ai fait il y a des années."


Lire aussi : Des cellules cérébrales intactes dans le crâne d’un homme tué dans l’éruption du Vésuve il y a 2000 ans


La catastrophe du Vésuve, s’il faut le rappeler, a éclaté en 79 après JC, inondant Pompéi de roches chaudes, de cendres volcaniques et de gaz nocifs et enterrant ses habitants et la ville en quelques heures. Pompéi est devenu l’un des sites historiques les plus célèbres au monde et les archéologues continuent de travailler sur les vestiges.

 

Les histoires de malédictions des voleurs de Pompéi

Selon une porte-parole de Pompéi, au fil des ans, c’est une centaine de visiteurs qui ont rendu de petits artefacts comme des carreaux de mosaïque et des morceaux de plâtre qu’ils avaient volés lors d’une visite à Pompéi. Les articles ont été renvoyés avec des lettres des visiteurs "affirmant n’avoir eu que de la malchance" en emportant ces souvenirs.

Pour informer les visiteurs et dissuader les futurs voleurs, une sélection de lettres et d’artefacts retournés a été exposée à Pompéi car, même si la valeur des artefacts n’est pas énorme, les lettres étaient intéressantes d’un point de vue anthropologique.