Trafic aérien: le ciel de l'Afrique de plus en plus chargé

Trafic aérien: le ciel de l'Afrique de plus en plus chargé
Trafic aérien: le ciel de l'Afrique de plus en plus chargé - © Alberto Masnovo - Getty Images/iStockphoto

Alors que le trafic aérien international, en nombre de passagers, a progressé de 3,6% au premier semestre 2019, la croissance la plus importante a été enregistrée dans le ciel africain, où l'augmentation est de l'ordre de 7,1%, rapporte le dernier bilan d'ACI World, l'association professionnelle des aéroports du monde.

 

Alors que l'augmentation du trafic aérien est devenue une vraie problématique environnementale, les derniers chiffres publiés par l'association professionnelle des aéroports du monde démontre que l'Afrique n'échappe pas, à son tour, à cet accroissement.

Rien qu'en juin, le trafic aérien a explosé de 12,3%, en nombre de passagers, sur le continent africain.

Sur une année, à fin juin 2019, la croissance est évaluée à 8,3%.

Aucune autre région dans le monde n'affiche une telle valeur. D'ailleurs, pour comprendre ce dynamisme, il faut comparer ces chiffres à l'augmentation du trafic aérien global, qui est de 4,4% sur une année et de 3,6% sur les six premiers mois de 2019.

 

Les Caraïbes et l'Amérique latine représentent la deuxième région où le trafic aérien prend davantage de place. Au cours du premier semestre, le nombre de passagers a en effet augmenté de 5,5%, et de 5,6% sur un an à fin juin 2019.

En Europe, la croissance du trafic aérien reste mesurée, de l'ordre de 4,3% au premier semestre et de 5,1% sur une année. C'est en Asie-Pacifique que le ciel n'a pas été davantage surchargé par les compagnies aériennes, avec une progression de respectivement 1,9% et 3,3% sur les mêmes périodes.