Tout plaquer et partir sur la canopée (en bambou et en Chine)

L'agence llLab, basée à Shanghai, a conçu un auvent et des pavillons en bambou sur le site du spectacle pyrotechnique Impression Sanjie Liu, qui se déroule la nuit sur la rivière Li à Yangshuo, en Chine. Le résultat : une canopée légère et évanescence qui confine à l'imaginaire et au voyage. 

Au cœur d'un environnement féérique dans un décor entre mer et rivière à Yangshuo, en Chine, se trouve une installation architecturale tout droit sortie d'un rêve. La canopée mesure 140 mètres de long et fait office de parasol le jour, et d'objet lumineux animé la nuit. Le studio d'architecture chinois llLab a utilisé du bambou tressé pour créer un auvent et un groupe de pavillons en forme de nacelle pour abriter les visiteurs, lors d'un spectacle de lumière dans les spectaculaires montagnes calcaires de Guilin.


Lire aussi : Le mystère du building de 72 étages qui s’est mis à trembler tout seul en Chine


Le décor architectural a été imaginé pour accompagner un spectacle pyrotechnique, réalisé par le cinéaste Zhang Yimou et mis en scène pour la première fois en 2004. Zhang Yimou utilise la rivière et les douze montagnes environnantes comme toile de fond pour un spectacle de chansons et d'effets spéciaux inspirés de la légende de la chanteuse folklorique Liu Sanjie.

Canopée, bambou et pagode

Le site insulaire utilisé pour le spectacle comptait déjà une pagode d'entrée à une extrémité, et la scène principale à l'autre. La conception de llLab vise à optimiser l'espace entre l'entrée et la scène principale. Le site étant déjà largement couvert de bosquets de bambous, les architectes ont développé une série d'interventions utilisant le bambou comme principal matériau de construction pour compléter le cadre naturel.

Un voyage féérique

Une série de lanternes en bambou tressé borde un chemin qui guide les visiteurs de l'entrée vers l'intérieur du site. La taille des lanternes augmente progressivement, jusqu'à se métamorphoser en pavillons dans lesquels les visiteurs peuvent pénétrer. Les structures sont créées à l'aide de longues tiges de bambou, d'un diamètre compris entre 50 et 80 millimètres. Elles sont ensuite trempées dans de l'eau, puis brûlées, afin d'être malléables et ajustées à la forme requise.

Dans la journée, les lanternes, dont la teinte naturelle s'harmonise avec leur environnement, se fondent dans le paysage. La nuit, elles sont éclairées de l'intérieur et jouent un rôle de lanternes, en brillant de l'intérieur la lumière filtre à travers la coquille tissée.