Surf et tourisme : l'Afrique, prête à faire des vagues

Surf et tourisme
Surf et tourisme - © ©Epic Stock/shutterstock.com

Selon les prévisions du rapport Euromonitor des tendances du marché mondial du tourisme, publié lors du World Travel Market organisé à Londres, le continent africain est en passe de devenir une destination phare du surf.

La communauté internationale du surf est actuellement estimée à 35 millions d'individus. En 2020, ce nombre atteindra les 50 millions, selon Surfer Today.

L'Afrique du sud jouit déjà d'une belle réputation parmi les surfeurs, mais le tourisme de la glisse devrait se développer dans d'autres pays comme Madagascar, le Zanzibar, le Mozambique et le Maroc.

Le rapport Euromonitor note toutefois que la propagation du virus Ebola a eu des conséquences négatives sur le tourisme en Afrique de l'ouest cette année et pourrait freiner quelque peu cette tendance.

Avec l'ambition de faire du surf une discipline olympique, l'International Surfing Association (ISA) a mis l'Afrique au coeur de la promotion de ce sport, qui pourrait stimuler les économies locales en créant des emplois, en dopant le tourisme et en inspirant la jeunesse.

L'Afrique du sud reste une place forte dans le domaine avec ses compétitions, la multiplication de ses écoles de surf et son projet d'ouverture d'un musée du surf.

Sur les 86 membres de l'ISA, 14 sont africains. L'année prochaine, le Ghana accueillera les Africa Surf Series.

Les agences de voyage sont par ailleurs déjà nombreuses à proposer des excursions familiales sur le thème du surf et de l'aventure sur le continent.

"Les surfeurs sont aventureux et l'Afrique leur offre une vaste côte, pleine de plages vierges et peu fréquentées", explique le directeur de World Travel Market, Simon Press.

Le Sierra Leone, le Liberia, le Ghana et la Côte d'Ivoire pourraient bénéficier du tourisme du surf dans les cinq prochaines années.

 

RTBF TENDANCE avec AFP