Philadelphie, première ville américaine au Patrimoine Mondial

Le Hall de l'Indépendance de Philadelphie
Le Hall de l'Indépendance de Philadelphie - © ©iStock/dibrova

Philadelphie fait désormais partie du même club que Paris, Rome, Le Caire et Kyoto. Elle figure depuis quelques jours sur la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO, une première aux États-Unis.

Avant la promotion de Philadelphie, ce club très fermé comprenait 266 destinations à travers le monde, mais aucune aux États-Unis. Après deux années de campagne et de lobbying, la cinquième plus grande ville du pays fait désormais partie de ce cercle grâce à son rôle joué dans l'histoire américaine. En effet, elle abrite l'"Independence Hall" dans lequel a été signée (mais aussi rédigée et débattue) la Déclaration de l'Indépendance qui a donné naissance à cette nouvelle nation en 1776. Le bâtiment est un site inscrit au Patrimoine mondial depuis 1979.

Michael Nutter, le maire de la ville, s'est félicité de cette inscription, soulignant qu'elle était officiellement reconnue comme "l'épicentre de la démocratie américaine". Les dirigeants de la ville espèrent aussi que ce nouveau titre aidera à attirer un plus grand nombre de touristes dans ses rues et monuments, elle accueille actuellement 40 millions de visiteurs par an.

Le Hall de l'Indépendance reste l'une des attractions préférées des touristes, au même titre que le Reading Terminal Market, un marché de fruits et légumes centenaire, c'est même le plus ancien des États-Unis, il est en activité depuis 1892. Les visiteurs aiment aussi se rendre au musée des sciences Franklin Institute, au parc Valley Forge, sans oublier sur les Rocky Steps en chantant le thème de Rocky en contemplant la statue du célèbre héros de la ville, à proximité du Musée d'Art de la ville.

Plus d'idées de visite à Philadelphie sur www.visitphilly.com.

 

RTBF TENDANCE avec AFP