Nombre record de voyageurs étrangers au Royaume-Uni en 2016

Nombre record de voyageurs étrangers au Royaume-Uni en 2016
Nombre record de voyageurs étrangers au Royaume-Uni en 2016 - © Tous droits réservés

Le Royaume-Uni a accueilli un nombre record de voyageurs étrangers en 2016, avec 37,6 millions de personnes dont la moitié pour la seule capitale de Londres, a annoncé l'Office national des statistiques (ONS) jeudi.

Cela représente une hausse de 4% par rapport à 2015. Ces visiteurs venus d'ailleurs ont dépensé un total de 22,5 milliards de livres (26 milliards d'euros), 2% de plus sur un an.

L'ONS a souligné qu'il s'agissait de la sixième hausse consécutive des visiteurs, dont le nombre évoluait autour de 25 millions il y a 20 ans.

L'institut a souligné que les visiteurs les plus nombreux étaient les touristes (13,9 millions), devant les personnes venues voir un parent (11,6 millions) et les voyageurs d'affaires (9,2 millions).

Par pays d'origine, les plus nombreux à venir au Royaume-Uni ont été les Français (4 millions), devant les Américains (3,5 millions) et les Allemands (3,3 millions).

Sans surprise, Londres reste de loin la destination la plus courue, avec 19,1 millions de visiteurs, devant Edimbourg (1,7 million) et Manchester (1,2 million).

Les autorités britanniques ont multiplié les efforts ces dernières années pour populariser la destination Royaume-Uni, qui a été dopée par l'organisation des Jeux Olympiques en 2012 à Londres. En 2016, la dépréciation brutale de la livre après la décision des Britanniques de quitter l'UE lors du référendum du 23 juin a aussi pu encourager les visites étrangères.

Le maire de la capitale, Sadiq Khan, s'est félicité du nouveau record de visites établi par la seule ville de Londres: "Je suis ravi que de plus en plus de gens choisissent de visiter Londres, afin de profiter de notre gamme imbattable de restaurants, musées, magasins et théâtres".

"C'est une nouvelle preuve que Londres est ouverte et que son pouvoir d'attraction résonne sur la Terre entière", a-t-il claironné dans un communiqué.

La municipalité londonienne s'escrime à mettre en avant ces derniers mois l'ouverture de la ville sur le commerce, la culture et l'immigration, afin d'annihiler les potentielles répercussions négatives du Brexit en terme d'image vis-à-vis de l'étranger.