New York, ville la plus chère du monde pour dormir à l'hôtel

New York, ville la plus chère du monde pour dormir à l'hôtel
New York, ville la plus chère du monde pour dormir à l'hôtel - © Tous droits réservés

En 2014, les tarifs hôteliers ont poursuivi leur hausse globale amorcée l'année précédente, avec une évolution particulièrement marquée en Amérique du Nord. Ainsi, New York devient la ville avec l'hôtellerie la plus chère du monde, estime le groupe HRS Corporate selon les résultats de son baromètre Hôtel Price Radar.

Une nuitée dans la grosse pomme revient en moyenne à 206 euros, un tarif en progression de 10,3% entre 2013 et 2014. La reprise économique semble être à l'origine de cette envolée des prix, indique la société. D'autres grandes villes américaines ont connu le même phénomène : Washington (170€, +17.2%), Miami (121€, +5.3%) et Toronto (112€, +13.1%).

En Europe, ce sont essentiellement dans les villes du Sud que les tarifs des hôtels ont gonflé, comme à Athènes (+35%), Lisbonne (+15.2%) ou Madrid (+9.9%). Ces données peuvent être mises en corrélation avec la vitalité du tourisme dans les pays concernés, comme la Grèce qui a accueilli 20% de visiteurs en plus l'année dernière, ou l'Espagne et le Portugal, qui ont tous deux battu leurs records de fréquentation.

La métropole la plus onéreuse du Vieux Continent pour dormir à l'hôtel est Londres, où il faut compter 165 euros en moyenne (+16,1%), devant Zurich (144 euros). A Paris, les prix ont grimpé de 3,7% pour s'établir à 139 euros. Dans certaines villes du nord de l'Europe, les clients ont dû débourser moins pour une nuit d'hôtel en 2014 qu'en 2013, comme à Oslo (-13,3%) ou Moscou (-11,6%).

Enfin en Asie, les villes chinoises deviennent plus chères en termes d'hébergement, même si leurs tarifs restent bien en-dessous de ceux pratiqués en Occident : Shanghai 70€,+9%, Pékin 72€, +3%.

Ce baromètre est basé sur l'étude des prix moyens des nuits d'hôtels dans 40 métropoles du monde, issus du traitement statistique des données de réservations 2014 de l'ensemble des clients HRS à l'international.

 

RTBF Tendance avec AFP