New York reste la ville préférée dans le monde, Paris continue de faire rêver

Paris, capitale des vacances
Paris, capitale des vacances - © TomasSereda / Istock.com

La Grosse Pomme reste la ville préférée des habitants du monde entier, qui l'érige en tête du palmarès Ipsos "Top Cities", réalisé dans 26 pays. Abu Dhabi est deuxième tandis que Londres perd une place. Toutefois, Paris conserve sa place de capitale mondiale du tourisme. 

Enseignement majeur de cette nouvelle étude Ipsos, qui prend le pouls des villes les plus attractives dans le monde, Abu Dhabi supplante Londres et Paris pour prendre la deuxième place du classement. Les deux capitales perdant chacune une place. Londres est troisième et Paris quatrième. Ce classement prend aussi bien en compte la qualité de vie que le tourisme ou l'entrepreunariat. En tête du palmarès, New York est surtout considéré comme la capitale des affaires.

Mais, quand il s'agit de voir la ville comme son futur chez-soi, le tiercé est chamboulé. Zurich (1er), en Suisse, conserve son attrait tout comme Sydney (2e) en Australie. Dans le même temps, la capitale des Émirats arabes unis s'octroie la médaille de bronze. De son côté, Paris fait les frais des attentats qui l'ont endeuillé en 2015. Seuls 11% des répondants aimeraient vivre dans la Ville Lumière, se situant à la dixième position. Pour autant, la capitale française continue de faire rêver le monde entier. Elle se classe première des villes préférées pour passer des vacances, devant successivement Rome et New York.

Ce sont surtout les habitants des grands pays émergents qui mettent Paris sur un piédestal. La capitale arrive en deuxième place des villes où il fait bon vivre pour les Mexicains. Elle est troisième chez les Argentins et les Russes. Quant au tourisme, ce sont les habitants d'Amérique latine qui rêvent d'un voyage parisien, cité par 33% de Brésiliens, 31% de Péruviens et 30% d'Argentins et de Mexicains.

Ipsos a interrogé 18.557 adultes âgés de 16 à 64 ans, parmi 26 pays différents. Les entretiens ont été réalisés en ligne entre le 21 avril et le 5 mai 2017.