Le palmarès 2018 des villes les plus vertes

Le palmarès 2018 des villes les plus vertes
5 images
Le palmarès 2018 des villes les plus vertes - © ipopba - Getty Images/iStockphoto

En quête d’un voyage au vert ? Une étude approfondie révèle le palmarès 2018 des villes les plus vertes, mettant en évidence les meilleures destinations urbaines pour les voyageurs soucieux de l’environnement.

 

Nous profitons du Jour de la Terre ce dimanche 22 avril, un événement annuel qui sensibilise et soutient la protection de l’environnement, pour vous révéler ce guide précieux pour les amoureux de la nature et les écotouristes. Le Jour de la Terre est le plus grand mouvement écologiste mondial, dont le thème de cette année est “la fin de la pollution plastique”.

 

L’étude se concentre sur les 50 principales destinations touristiques parmi les plus grands pays de l’OCDE, l’Organisation de Coopération et de Développement Économiques, en se basant sur trois critères principaux d’espaces verts : les espaces naturels, les espaces cultivés par l’homme et les espaces dédiés à la production alimentaire. Chaque catégorie regroupe différents types de verdure : les bois, les parcs, les jardins publics, les terrains de golf, les vergers, les vignobles, les fermes et plus encore.

Pour mieux comprendre comment les espaces verts de ces villes peuvent influencer l'expérience d'un voyageur, les données sont présentées sous la forme de m² par personne. Par exemple, les résultats montrent combien de mètres carrés de parcs ou de bois chaque ville possède pour chaque habitant. Cela permet de visualiser facilement la quantité d'espaces verts dont un visiteur pourrait bénéficier lors d’un voyage. En outre, l’étude a calculé le pourcentage que représente chaque type d'espace vert pour chaque destination. Elle révèle ainsi non seulement les meilleures zones urbaines pour les résidents locaux en termes d'environnement, mais identifie également les vacances parfaites pour les voyageurs en faveur de l’écotourisme.

Parmi les critères retenus, Reykjavik, en Islande, s’impose première du classement avec 56,74 % d’espaces verts et 410,84 m² d’espace vert par personne. La capitale islandaise détient également le plus grand nombre de mètres carrés de réserve naturelle par personne, avec 223,21 m² par personne.

Auckland, en Nouvelle-Zélande, détient quant à elle le pourcentage de forêts et de terres boisées le plus élevé, avec 33,59 %, ainsi que le plus grand nombre de mètres carrés de bois par personne, avec 288,89 m² par personne.

À la tête du classement, on retrouve également Prague, en République-tchèque, qui détient 56,74 % d’espaces verts dans la ville ainsi que le pourcentage le plus élevé de terres agricoles, avec 22,28 %.