La forêt de Brocéliande existe et vous pouvez la visiter pour découvrir ces mythes et mystères

La forêt de Brocéliande est en fait une forêt bien réelle dans le département français d’Ille-et-Vilaine, la forêt de Paimpont.

Lieu fictif des mythes arthuriens, la forêt domaniale de Gaël-Paimpont s’étend sur 557 hectares au cœur de la légendaire forêt de Brocéliande, en Ille-et-Vilaine. "L’engouement pour les légendes de ce lieu est une des principales raisons du tourisme sur le site aujourd’hui" confie Johnattan Barbier, forestier à l’Office national des forêts (ONF) en Ille-et-Vilaine.

"Nombreux sont ceux à vouloir visiter le tombeau de Merlin, le Val sans retour ou l’hottier de Viviane"

Mais les légendes ne sont pas les seules attractions de cette forêt. Les amateurs de pêche, de chasse ou même de randonnées aiment profiter de ce massif.


Lire aussi : Le mystère du lac rempli de squelettes dans l’Himalaya


Forêt à l’âme mystérieuse, Paimpont se caractérise par ses affleurements rocheux, reconnaissables par une pierre rouge ocre, le schiste de Montfort. Disséminée tout au long du massif, cette pierre offre des paysages de landes propres à la Bretagne, peignant aux visiteurs un tableau naturel d’une grande beauté. Si elle est précieuse par son bois pour les forestiers, le manque de sol terreux ralentit et affaiblit la croissance des arbres. Malgré tout, quelques spécimens centenaires sont parvenus à trouver leur place.

Les sites emblématiques de Paimpont

Sur les terres des héros du mythe arthurien, les visiteurs ne peuvent passer à côté des sites phares de Paimpont. Au bout d’une allée, la "ligne du Tombeau de Merlin", le tombeau de Merlin se dessine. Ce héros légendaire du Ve siècle, fils d’un démon et d’une nonne, devenu devin et magicien continue, encore aujourd’hui, de faire rêver petits et grands.


Lire aussi : L’Echappée Belge en Bretagne avec Bernard Yerlès


La curiosité de bon nombre de promeneurs les a amenés à se retrouver devant ces imposants rochers. À leurs pieds, des rubans et mots en papier sont laissés là pour perpétuer le mythe. Le site est un vestige d’une ancienne allée couverte datant de l’époque du néolithique. Selon la légende bretonne, c’est ici même que la fée Viviane a enfermé l’enchanteur en traçant neuf cercles d’air tout en prononçant neuf formules magiques le gardant ainsi auprès d’elle pour l’éternité.

Le chêne des Hindrés, un monument de Paimpont

Au cœur de la forêt de Paimpont, un arbre remarquable se distingue de ses voisins et attire de nombreux visiteurs chaque année. Ce colosse de vingt mètres de haut repose solidement sur son tronc de plus de cinq mètres de circonférence et s’étend majestueusement à sa cime avec d’imposantes branches garnies de feuilles d’un vert vif. Ses caractéristiques impressionnantes lui ont valu l’appellation d’Arbre remarquable.

Face à l’attraction touristique du chêne des Hindrés, l’Office national des forêts a aménagé le site en 2017 pour éviter un tassement du sol trop important à son pied. Ainsi, ce lieu emblématique de Paimpont est préservé et perdurera. Pour le découvrir, rendez-vous au parking du Rocher Cadieu et arpentez l’allée du Chêne des Hindrés sur 800 mètres.

L’Office national des forêts (ONF), c’est 9000 professionnels, qui gèrent près de 11 millions d’hectares de forêts publiques appartenant à l’État et aux collectivités territoriales, en métropole et en outre-mer. Cet article vous est proposé en partenariat avec l’Office national des forêts, retrouvez plus d’informations sur le site de l’ONF.