Pâques dans le monde : iguane en hot-dog, crucifixion réelle ou soupe de tripes !

Iguane en hot-dog, crucifixion réelle ou soupe de tripes : comment fête-t-on Pâques dans le monde ?
7 images
Iguane en hot-dog, crucifixion réelle ou soupe de tripes : comment fête-t-on Pâques dans le monde ? - © NOEL CELIS - AFP

Pâques est l'une des fêtes les plus importantes pour les croyants du monde entier. Chaque pays célèbre à sa manière le Christ mort sur la Croix.

Seaux d'eau jetés sur des femmes en Hongrie, soupe de tripes en Grèce ou ragoût d'iguane au Nicaragua, petit tour du monde des traditions les plus atypiques.

Seaux d'eau en Hongrie

Pendant que nous cherchons nos œufs cachés, déposés par les cloches le matin pascal, les Hongrois n'hésitent pas à jeter de grands seaux d'eau sur les femmes, habillées pour l'occasion en tenue folklorique. Le but ? S'assurer qu'elles seront fertiles. Cette coutume s'appelle le "lundi mouillé".

Sorcières en Suède et en Finlande

S'habiller en vieille dame, foulard autour de la tête et taches de rousseur sur les joues, c'est ainsi qu'on célèbre Pâques dans les pays nordiques. Les enfants accessoirisent judicieusement leur tenue d'un balai, pour la crédibilité, et d'un panier, pour conserver les bonbons durement récoltés de porte à porte dans ce qui ressemble à une Halloween printanière.

Turlututu chapeau pointu en Espagne

On ne rigole pas avec la Semaine sainte dans la péninsule ibérique. Toute l'Espagne célèbre avec ferveur la "Semana Santa", la plus importante du calendrier religieux. Et il n'est pas rare de croiser, lors de processions, des pénitents coiffés de capirotes, des bonnets bleus très hauts et pointus.

Les Espagnols préfèrent à nos œufs et cloches des desserts frits comme les "torrijas", sorte de pain perdu, ou les "buñuelos de viento", des petits beignets parfois fourrés à la crème.

Une soupe aux tripes en Grèce

La semaine sainte est aussi célébrée chez les Grecs, qui ont pour coutume de s'attabler pour déguster une bonne soupe de tripes, poumons et cœurs d'agneau, la "mayiritsa".

La veille, on se rend à l'église avec de petits lampions ou de petits cierges décorés appelés "lambades". Enfin, lors du dimanche pascal, on fait rôtir un agneau entier à la broche.

Hot-dog d'iguane au Nicaragua

Les Nicaraguayens ont trouvé l'astuce pour détourner l'interdiction de manger de la viande rouge avant Pâques. Ils se rabattent sur la viande d'iguane ou de tatou, des espèces animales pourtant en voie d'extinction. L'iguane est cuisiné avec de la poudre de maïs grillé, le "pinol", des légumes et des œufs d'iguanes avant d'être servi dans un pain à hot-dog.

Crucifié en public aux Philippines

Aux Philippines, chaque année se tient ce qui pourrait être qualifié de reconstitution la plus réaliste des dernières heures de la vie du Christ. Des croyants n'hésitent pas à se mettre en scène et à se faire crucifier, littéralement, c'est-à-dire clouer à une croix de bois.

Ce spectacle sanglant attire des milliers de fidèles mais aussi des touristes. Une manne pour les locaux. L’Église locale, quant à elle, désapprouve totalement la pratique.