Hôtels : combat de luxe à Courchevel cet hiver

Hôtels : combat de luxe à Courchevel cet hiver
2 images
Hôtels : combat de luxe à Courchevel cet hiver - © Fabrice Rambert

Alors que la station de ski fête ses 70 ans cette année, Courchevel attirera tous les regards cette saison 2016/2017 pour son offre hôtelière renouvelant le luxe qui l'a propulsé au sommet des stations de ski internationales. L'arrivée du groupe Barrière, qui ouvrira son premier hôtel de montagne le 16 décembre, constituera l'un des rendez-vous phare, mais il ne sera pas le seul.

 

Jamais le groupe Barrière, propriétaire du célèbre Fouquet's et du Majestic à Cannes, n'avait encore osé poser un pied dans la neige. Et c'est à Courchevel, station appartenant au domaine des 3 Vallées en Savoie, offrant plus de 600 km de pistes de ski, que le géant du Casino a décidé de se lancer. Tout proche du centre-ville, Barrière a construit l'hôtel Les Neiges, au pied de la célèbre piste Bellecôte, pour accueillir une clientèle fortunée, et notamment étrangère. "Courchevel 1850, c'est ce qu'il y a de mieux en Europe, avec des pistes à l'infini. Nous voulons être dans l'excellence en termes de services, de décoration, de confort, d'activités pour les enfants. Et notre spa sera le plus grand de la station", avait lancé  le PDG Dominique Desseigne, lors de la présentation de l'établissement à la rentrée dernière.

Avec ses 42 chambres, ses suites et ses penthouses, décorés dans des matières chaleureuses telles que le bois et la pierre par Nathalie Ryan, l'hôtel Les Neiges confirmera le goût de Courchevel pour l'offre hôtelière de luxe, déjà bien structurée avec les palaces Les Airelles et le Cheval Blanc. La destination tient à sa réputation et à l'accueil soigné de ses skieurs. D'ailleurs, en 2012, un label propre à la station a été mis en place pour classer les hébergements. Ainsi, 112 critères sont évalués, dont le prêt d'articles de puériculture, le ménage, les services de conciergerie, pour établir le gratin des logements de Courchevel. 

Le K2 Altitude, le challenger

Si l'hôtel Les Neiges est nouveau, son ouverture le 16 décembre l'imposera sans doute comme le haut-lieu tendance du voyage de ski de luxe. Pourtant, les logements de prestige déjà implantés n'ont pas dit leur dernier mot. La famille Capezzone a trouvé une solution drastique pour se manifester sur ce créneau, en transformant complètement l'hôtel Kilimandjaro, suppléant du K2 Palace. En neuf mois, les travaux ont été entrepris pour transporter l'adresse dans l'ère du luxe façon 2016. Une renaissance après quinze années d'histoire, qui se concrétise par un spa sur trois niveaux, une suite monumentale de 140m², une salle de cinéma... Tout deviendra concret dès le 19 décembre. 

Le restaurant gastronomique change de nom pour oublier Kilimandjaro et opter pour le Montgomerie, aux commandes du chef Gatien Demczyna. Dans une station qui compte pas moins de sept restaurants étoilés, dont le 1947 de Yannick Alléno, la cuisine reste en effet un créneau pour subsister face à la concurrence. Et Barrière n'a pas lésiné sur les moyens en confiant le concept de son restaurant au chef argentin Mauro Colagreco, à la tête du Mirazur, à Menton (Alpes-Maritimes), le meilleur restaurant français, selon le classement 50 Best. 

Mais, ce combat du luxe ne s'en tiendra pas qu'à ces deux adversaires cette saison. La seule adresse hôtelière en France d'Aman Resorts a aussi rénové son hôtel d'altitude en ajustant une nouvelle ambiance dans les chambres. De son côté, le nouveau chalet le 1550 compte séduire les skieurs fortunés avec son mobilier de grands designers. 

Et pendant ce temps, l'hôtel Courcheneige, établissement trois étoiles, a été totalement rénové dans l'espoir de montrer que Courchevel n'est pas seulement réservé au gotha mondain...