Coronavirus : et si le vaccin anti-Covid était compris dans des voyages "all inclusive" ?

"Tourisme vaccinal" : c'est le terme employé pour désigner ce nouveau type d'offre qui fleurit dans des destinations qui sentent bon le soleil comme Cuba, la Floride ou encore Dubaï.  Le principe ? Se faire vacciner à l’œil contre le coronavirus.

A Cuba, un forfait "Caraïbes, mojito et vaccin"

Ces offres plus qu'insolites sont toutefois régies par des règles claires : séjourner pendant au moins trois semaines dans l'un des pays concernés.

C'est par exemple le cas à Cuba, qui prévoit d'intégrer cette offre dans le forfait de voyage "tout inclus" dès le mois de mars avec le slogan très alléchant : "Caraïbes, mojito et vaccin". 

Là-bas, quatre vaccins sont en cours de développement mais cette île des Caraïbes promet de pouvoir vacciner tous ses habitants d'ici l'été 2021, notamment avec le Soberana 2, vaccin dont la commercialisation pourrait survenir en avril. 

Le tourisme vaccinal pour assurer la relance du secteur ?

À Dubaï aussi, le tourisme vaccinal est sérieusement envisagé, bien que les personnes éligibles au vaccin doivent pour l'instant présenter une carte de résident. La ville des Émirats arabes unis propose toutefois une offre très select aux Britanniques âgés de plus de 65 ans.

Pour environ 50.000 euros, les touristes fortunés pourront se prélasser dans des villas de luxe, voyager en jet privé... et se faire vacciner. 

La Floride avait quant à elle proposé de vacciner gratuitement les touristes à la seule condition qu'ils soient âgés de plus de 65 ans. À ce jour, 50.000 personnes ne résidant pas en Floride en auraient profité. Fin janvier, cet État du sud des États-Unis a toutefois revu sa copie : seules les personnes séjournant au moins trois mois dans l'année pourront bénéficier de l'offre. 

Si l'idée d'intégrer le vaccin dans les "all-inclusive" des agences de voyages peut paraître incongrue, elle répond toutefois à un objectif économique clair : relancer l'industrie du tourisme dans les pays concernés.