Comment l'EduTech sert à développer les villes intelligentes de demain

Comment l'EduTech sert à développer les villes intelligentes de demain.
Comment l'EduTech sert à développer les villes intelligentes de demain. - © zf L - Getty Images

L'éducation doit être au cœur de la construction des villes intelligentes. L'interaction créée par ces lieux d'apprentissages favorisera l'innovation et le développement de ces villes. C'est le cas de la Sunway City, à Kuala Lumpur, ou dans d'autres campus des villes d'Inde pour lesquelles il y a de grandes retombées économiques.

L'éducation, comme l'agriculture, l'environnement ou les services publics, est l'un des principaux domaines susceptibles d'apporter de la nouveauté aux villes de demain et de faciliter leur développement et leur croissance.

L'avenir des villes passera par les technologies de l'éducation

Le responsable mondial des villes intelligentes de l'entreprise Qualcomm, Sanjeet Pandit, en fait l'un des trois piliers dans sa "liste qui change la donne", une liste de domaines dans lesquels il faut investir pour développer les villes intelligentes. "Les portes de l'enseignement de qualité aux étudiants du monde entier doivent s'ouvrir et être mises à profit", a-t-il déclaré.

Une ville où l'éducation serait de bonne qualité attirerait des étudiants, favoriserait l'innovation et la collaboration grâce aux nouvelles technologies et in fine, le développement des villes. 

A Kuala Lumpur, en Malaisie, Sunway City a fait de l'éducation l'une de ses priorités. Cité pour son laboratoire d'innovation (le Sunway Labs Innovation), Sunway City est devenu en quelque temps un lieu reconnu par les startups pour y faire naître des projets et les développer.

Dans le Malaysian Reserve, le directeur de l'innovation du Sunway Group, Matt van Leeuwen, déclare que le développement de ce laboratoire s'est fait à partir des réflexions des étudiants et les types de marchés sur lesquels ils voulaient travailler à l'avenir. Cinq secteurs clés ont été identifiés, dont celui de "l'EduTech", les technologies de l'éducation.

Les campus comme lieux de collaboration et de croissance

Ce laboratoire EduTech modifie le modèle de l'éducation traditionnelle pour évoluer vers un modèle où l'apprentissage passe par la technologie. Notamment grâce à des méthodes de gamification, de résolution de problèmes, ainsi que du travail en réseaux et de la présence sur des campus connectés. L'école de programmation Ecole 42 a par exemple ouvert en juillet 2020 un campus (42KL) sur le site.

Réunir plusieurs domaines d'études au sein d'un même campus favoriserait grandement l'innovation et l'activité économique.

Le media City Today News note que l'éducation "est un domaine parfait pour favoriser la construction de villes autour de campus". Il cite les villes indiennes comme Nalanda ou Taxila et insiste sur le fait qu'elles ont réuni au sein d'un même lieu des étudiants et des professeurs de différents domaines. Cette présence sur un même lieu géographique favoriserait la collaboration et donnerait une chance à l'innovation. 

Ainsi, des zones comme celles de Sunway City ou Nalanda, deviennent des lieux d'innovation, attirent de nouveaux étudiants, ce qui a des retombées positives sur bon nombre d'emplois.

Des outils et un enseignement numériques pour tous !

Un seul et même problème persiste : celui de la fracture numérique. L'éducation dans la ville de demain devra résoudre les accès aux outils numériques pour imposer ce modèle. 

Par exemple, en 2017 aux Etats-Unis, un rapport du département de l'Éducation notait qu'il existait toujours un écart entre les élèves qui utilisaient la technologie de manière active dans l'apprentissage et ceux qui ne s'en servaient que pour consommer des contenus de manière passive. 

En 2019, d'après une étude menée par le cabinet de conseils Deloitte a révélé que 40% des enseignants ne considèrent pas que l'école dans laquelle ils enseignent soit en avance dans la mise en place de l'apprentissage de la technologie.

Aujourd'hui avec la pandémie de Covid-19, le déploiement des technologies dans les écoles et les formations s'est accéléré rapidement et a révélé, durant les premiers mois, les faiblesses et l'incompétence de l'enseignement par la technologie.