Combien de pintes bières faut-t-il boire pour sauver les bars et restaurants ?

Une entreprise financière britannique a calculé le nombre de pintes de bière qu'il faudrait boire pour rattraper le chiffre d'affaires perdu des bars et restaurants en Angleterre. Ce nombre s'élève à 124 bières supplémentaires par personne avant fin 2021. Un défi à ne surtout pas relever !

La fermeture des bars a mis les exploitants en danger

Boire pour compenser les pertes liées à la fermeture des bars et restaurants ? Ce n'est pas un conseil mais un calcul surprenant mené par Company Debt. Cette entreprise a comptabilisé le nombre de verres d'alcool que les Anglais devraient boire dans leur pub préféré pour voir les tenanciers rattraper leurs pertes.

La compagnie a calculé les pertes financières liées au Covid-19. Elles s'élèvent à plus de 25 milliards de livres sterling, soit un peu moins de 30 milliards d'euros.

124 bières en plus par adulte d'ici la fin 2021 !

En prenant le prix moyen d'une pinte (3,94 livres) et en le divisant par le nombre de 52 millions correspondant au nombre d'adultes vivant dans le pays, l'entreprise a estimé que chacun d'entre eux devrait boire 124 pintes supplémentaires en 2021 pour rattraper cette somme.

Pour aller plus loin dans la comparaison, l'entreprise s'est aussi amusée à convertir les pertes financières en nourriture.

Pour les personnes peu portées sur l'alcool, il faudrait donc manger 40 repas au restaurant ou... 1.000 paquets de chips. Le tout en 226 jours. 

La société Company Debt met en garde, dans un nota bene, tous ceux qui seraient tentés de mettre leur talent au service des bars et restaurateurs : "Cet article n'a pas l'intention de faire l'apologie de l'excès de boisson mais d'apporter un éclairage sur les contraintes auxquelles est confronté le secteur des pubs en ces temps difficiles. Veuillez boire de manière responsable".

La société Company Debt met en garde, dans un nota bene, tous ceux qui seraient tentés de mettre leur talent au service des bars et restaurateurs : "Cet article n'a pas l'intention de faire l'apologie de l'excès de boisson mais d'apporter un éclairage sur les contraintes auxquelles est confronté le secteur des pubs en ces temps difficiles. Veuillez boire de manière responsable".